Pharrell Williams et Katy Perry réagissent après le verdict de Ferguson

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 26/11/2014 à 11H53, publié le 25/11/2014 à 19H51
Un manifestant écrit un graffiti (Pas de Justice, pas de paix), lundi 24 novembre à Oakland (Californie) après le verdict de Ferguson.

Un manifestant écrit un graffiti (Pas de Justice, pas de paix), lundi 24 novembre à Oakland (Californie) après le verdict de Ferguson.

© Noah Berger/AP/SIPA

Les réactions des artistes ont été nombreuses sur les réseaux sociaux depuis l'annonce lundi soir de l'abandon des poursuites à l'encontre du policier blanc ayant tué le jeune noir Michael Brown en août dernier à Ferguson (Missouri). Pharrell Williams, Katy Perry, Q-Tip, Alicia Keys, Nas, Chuck D, Macklemore et Will.i.am ont notamment exprimé leur désaccord, leur incompréhension ou leur colère.

Le verdict a été prononcé par un jury populaire. Il a décidé de ne pas inculper Darren Wilson, le policier qui avait abattu de six balles Michael Brown, âgé de 18 ans, alors qu'il n'était pas armé.

A Ferguson, où les faits avaient déjà déclenché des révoltes en août, des violences ont éclaté dès l'annonce du verdict lundi soir, tandis que des milliers d'Américains descendaient dans les rues à travers tout le pays pour dénoncer de façon pacifique "le racisme qui tue".

Pharrell Williams s'est dit "très attristé par la nouvelle" du verdict sur Twitter et a appelé à "prier pour la paix". En septembre, lors des grosses manifestations de Ferguson, l'auteur de "Happy" avait estimé sur CNN qu'il s'agissait d'une "profonde déchirure" aux Etats-Unis. "Cela va être la plus longue gueule de bois dans les relations raciales", avait-il prophétisé. Le post très sobre d'Alicia Keys sur Instagram :
Katy Perry : "Je me sens coincée si loin à Sydney en regardant les infos... J'envoie mes prières à Ferguson & je prie pour une Amérique d'égalité (sous entendu raciale)". Big Boi (la moitié de Outkast) : Nas, citant KRS One : "Vous avez été mis ici pour nous protéger, mais qui nous protège de vous ?" (sous entendu les policiers racistes). Chuck D de Public Enemy soutient le boycott du "Black Friday" (le jour de soldes monstres aux USA) vendredi et écrit : "Ce flic Darren est encore moins sincère que Zimmerman. D'une certaine façon, les USA n'ont jamais quitté les années 50." (George Zimmerman, chargé de la surveillance du voisinage, est l'auteur du coup de feu qui a tué Trayvon Martin, un afro-américain de 17 ans, en février 2012 en Floride.) L'appel au boycott du "Black Friday" du très pacifiste Russel Simmons (fondateur du label hip-hop Def Jam) : Will.i.am : "Je viens d'apprendre le verdict... J'ai l'estomac noué...Je suis en colère et désorienté...Je me sens trahi... L'Amérique est perdue" Certains ne se sont pas contentés de donner leur avis derrière un écran. A New York, Q-Tip, le rappeur de A Tribe Called Quest, est descendu dans la rue et a crié sa colère, scandant "Whose streets ? Our streets!" ("Les rues de qui ? Nos rues!") ou "Hands up, Don't Shoot" ("Mains en l'air, Ne tirez pas), à s'en casser la voix. 

@qtiptheabstract leading #TimesSquare protesters in chants of "Whose streets? Our streets." #Ferguson

A video posted by okayafrica (@okayafrica) on

De son côté, Macklemore a également participé à une manifestation, mais à Seattle. Il avait auparavant tweeté : "Le système qui inculque et protège la suprématie blanche a gagné une fois encore. L'Humanité à perdu...Pas de justice. Je prie pour Mike Brown et sa famille. Trop triste." " target="_blank">25 Novembre 2014