Lionel Richie et Jimmy Fallon parodient le clip de "Hello"

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Publié le 21/09/2015 à 17H47
Jimmy Fallon et Lionel Richie dans la parodie du clip de "Hello".

Jimmy Fallon et Lionel Richie dans la parodie du clip de "Hello".

© Saisie écran / Tonight Show / NBC

"Hello", l'une des nombreuses ballades que Lionel Richie a accroché en tête des hit parades mondiaux dans les années 80, a également fait les riches heures des chaînes musicales avec son clip vidéo. Jimmy Fallon vient d'en comettre une parodie hilarante avec la complicité du chanteur. Deux minutes quarante-cinq de détente.

Dans le clip original de "Hello" (second clip ci-dessous), Lionel Richie, enseignant, est transi d'amour pour une de ses élèves, aveugle. Durant toute la vidéo, il la dévore du regard et pense à lui dire combien il l'aime, sans oser.

A la fin, la jeune femme lui montre le modelage d'un buste qu'elle vient d'achever en classe de sculpture. "C'est ainsi que je vous vois", lui dit-elle alors qu'elle ne l'a jamais "vu". Depuis sa sortie en 1984, ce buste en argile a été beaucoup moqué par les fans qui lui reprochaient de ne pas ressembler au chanteur. L'intéressé a fini lui-même par l'admettre, des années après.



La perche tendue était trop belle pour l'espiègle animateur Jimmy Fallon. En compagnie de Lionel Richie, il a recréé le clip à sa sauce vendredi dernier dans son très populaire "Tonight Show".

Cette fois, un Fallon roux et frisé peint le portrait parfait de Lionel Richie dont il est enamouré, alors que le buste en argile contesté est posé à ses côtés. Mais bientôt, le buste se tourne et apparait la tête chantante de Lionel Richie. On vous laisse découvrir la suite, hilarante (ci-dessus).

En 2014, Lionel Richie avait reconnu le souci de ressemblance de ce buste dans un entretien à Rolling Stone. Il avait confié avoir interpellé le réalisateur du clip Bob Girardi à ce sujet le jour du tournage en 1984. Mais le clippeur avait éludé à plusieurs reprises, pour finir par lui lâcher "Lionel, elle est aveugle!".