Printemps de Bourges 2016 : une fête à la hauteur de ses 40 ans avec Louise Attaque, Feu! Chatterton et Maître Gims

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/04/2016 à 13H56, publié le 19/04/2016 à 12H10
Près de 75 000 personnes ont assisté aux concerts du 40e Printemps de Bourges

Près de 75 000 personnes ont assisté aux concerts du 40e Printemps de Bourges

© France 3 / Culturebox

Joli bilan pour la quarantième édition du Printemps de Bourges. 75 000 personnes se sont rendues dans les diverses salles de la ville pour fêter l'anniversaire du festival qui ouvre chaque année la saison musicale. Du Rap de Maître Gims, au nouveau rock français de Feu! Chatterton en passant par le retour de Louise Attaque, la force du festival réside dans le choix d'une programmation éclectique.

Pour sa 40e édition, le Printemps de Bourges affiche une belle santé tant dans sa programmation que dans sa fréquentation, la meilleure depuis plus de quinze ans avec plus de 75 000 spectateurs. Fidèle à son ambition de départ, le festival a ouvert ses portes à des artistes au bord de l'éclosion comme à ceux en pleine fleur de l'âge. 

Reportage : A. Moreau / G. Grichois / T. Guiet / L. Vaury 

Des chiffres records

"Depuis 1999, date à laquelle le Printemps a pris ce format, c'est le plus beau score", a indiqué lors d'une conférence de presse Boris Vedel, 38 ans, qui a succédé l'été dernier au co-fondateur Daniel Colling à la direction du Printemps, festival créé en 1977.

Preuve du succès de cette édition anniversaire, plus de la moitié des concerts a affiché complet.
Le Printemps a connu au cours de ses 40 ans d'histoire plusieurs formats, oscillant entre cinq et dix jours selon les années. Depuis 1999, il est stabilisé à six jours.

Une programmation audacieuse et populaire

Le Printemps 2016 a signé le grand retour de Louise Attaque qui après 10 ans de pause présentait "Anomalie" son nouvel album. Une séquence nostalgie dégustée par les fans de la première heure. 

Le rock ardent et poétique de Feu! Chatterton a enflammé la scène du Palais d'Auron. Révélé dans les Inouïs du Printemps de Bourges en 2014, ce quintet rock parisien n’a pas cessé de faire parler depuis. 

Le Printemps n'a cessé de faire monter la température avec La Yegros qui mélange de rythmes traditionnels sud-américain et de sonorités électroniques. La chanteuse argentine Mariana Yegros dite "La Yegros présentait au public son 2e album "Magnetismo". Un genre électro inspiré de la cumbia colombienne et des rythmes chamamés de l’Argentine du nord qui a magnétisé le palais d'Auron et la scène du W. 

Maître Gims, le rappeur populaire qui plait aux petits comme aux grands a clôturé ce joli printemps. Après les millions d’albums vendus de Sexion d’Assaut puis les succès historiques de ses albums solo "Subliminal" en 2013 et "Mon cœur avait raison" en 2015, son WaranoTour est une des tournées les plus imposantes de l’histoire du rap français.