Armé de ses machines, le jeune beatmaker caennais illustre une nouvelle scène électro française.

Après trois EP distillés en une année, le jeune producteur caennais connaît un succès fulgurant. Fakear est parvenu à “imposer sa griffe prometteuse” sur la scène électro française. Et c’est aussi au Printemps de Bourges qu’il laisse son empreinte électronique.

Présent aux Transmusicales de Rennes en 2013, Théo Le Vigoureux (alias Fakear) publie la même année l’EP “Morning In Japan”. Il y sample les bandes originales du réalisateur des films d’animation, Hayao Miyazaki, et enclenche ainsi l’aventure sous l’intitulé Fakear.

Programme pour la suite : il assure des premières parties de Wax Tailor, se frotte au jazz en collaborant avec l’ensemble Bibendum, et selon Télérama, “avec son goût prononcé pour la mélodie et une nouvelle manière d'aborder la musique électronique, le jeune producteur impose sa griffe prometteuse, aux côtés de Thylacine et Superpoze”.

Regardez le clip du titre “La Lune Rousse” extrait de l’EP “Sauvage”

Du 24 au 29 avril, Culturebox vous fait vivre Le Printemps de Bourges comme si vous y étiez ! Avec France 4, nous vous proposons de découvrir, en direct et replay, de nombreux concerts tandis que les reportages de France 3 vous emmènent au coeur de l'événement (coulisses, réactions du public, etc).

Distribution

  • Date 25 avril 2015
  • Durée 4min
  • Production Morgane
A lire aussi