La pop star américaine Selena Gomez a subi une greffe de rein

Par @Culturebox
Publié le 14/09/2017 à 19H30
La chanteuse et actrice américiane Selena Gomez en avril 2017.

La chanteuse et actrice américiane Selena Gomez en avril 2017.

© Robyn Beck / AFP

L'actrice et chanteuse américaine Selena Gomez a annoncé jeudi avoir subi récemment une greffe de rein, dans le cadre d'un traitement pour son lupus, une maladie auto-immune chronique dont elle avait révélé souffrir en 2015.

Une photo postée depuis son lit d'hôpital

La star de la pop de 25 ans a posté sur Instragram une photo la montrant allongée sur un lit d'hôpital, main dans la main avec son amie Francia Raisa, qui lui a donné un rein. Dans un message accompagnant la photo, Selena Gomez a voulu rassurer ses fans qui s'étaient étonnés de sa discrétion pendant l'été et de l'absence de promotion de ses plus récents titres, dont "Bad Liar".   

"J'ai découvert que j'avais besoin d'une greffe de rein en raison de mon lupus et j'étais en convalescence. C'était ce que je devais faire pour ma santé", a-t-elle écrit. "J'ai vraiment hâte de bientôt partager avec vous ce que j'ai traversé ces derniers mois."

Dans son message Selena Gomez remercie aussi ses médecins mais surtout sa généreuse donneuse Francia Raisa, un actrice connue pour ses rôles dans la série "La Vie secrète d'une ado ordinaire" sur la chaîne ABC et la comédie "American Girls 3". "Elle a fait pour moi le don et le sacrifice ultime en me donnant son rein. Je me sens incroyablement bénie. Je t'aime tellement ma soeur", a-t-elle écrit.  
 

Le lupus, une maladie chronique "mal comprise"

La jeune femme avait annoncé en 2015 souffrir d'un lupus, une maladie chronique dans laquelle le système immunitaire s'attaque aux tissus sains du corps et pour laquelle elle avait dû subir une chimiothérapie. 

Selena Gomez avait à l'époque interrompu une tournée mondiale, expliquant avoir besoin de temps pour faire face aux effets secondaires du lupus comme l'anxiété, les crises d'angoisse et la dépression. 

Le lupus provoque d'importantes réactions inflammatoires et peut toucher de nombreux organes comme la peau, le coeur ou le rein et reste une maladie "très mal comprise", a estimé Selena Gomez, encourageant ses quelque 126 millions d'abonnés sur Instagram
- un record - à visiter le site internet de l'organisation spécialisée Lupus Research Alliance.