INTERVIEW : Jacques Volcouve vend à Drouot sa collection Beatles, la plus importante de France

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/03/2017 à 10H45, publié le 16/12/2016 à 15H16
Jacques Volcouve chez lui avec une infime partie de sa collection Beatles

Jacques Volcouve chez lui avec une infime partie de sa collection Beatles

© J. Volcouve

Ce 18 mars 2017, à Drouot, Jacques Volcouve met aux enchères une partie de sa collection de disques et d'objets consacrés aux Beatles, réputée la plus importante de France. 15 000 disques, des milliers d'objets divers, du plus modeste porte-clefs à des disques plus que collectors, même les budgets modestes pourront y trouver de quoi satisfaire leurs envies beatlemaniaques. Rencontre.

Jacques Volcouve, spécialiste des Beatles, s'apprête à vendre aux enchères à Drouot, samedi après-midi, une grande partie de sa collection de disques et d'objets évoquant le célébrissime combo anglais. Depuis 1967, cet homme vit par et pour les Beatles. Fondateur avec son frère du "Club des Quatre de Liverpool" en 1973, il a rencontré Paul McCartney, Ringo Starr, Yoko Ono et George Harrison. Sa biographie du "quiet Beatle" est même l'un des neuf livres que Volcouve a écrits ou cosignés, tous à propos de la bande à Lennon.
Des figurines "première partie de carrière" des Beatles

Des figurines "première partie de carrière" des Beatles

© Collection J. Volcouve

Une collection sans égale

Au fil de ces années, de ces décennies, Jacques Volcouve a consacré tout son argent à la constitution d'une collection sans égale. Seul un autre fou des liverpuldiens, un Allemand, pourrait lui contester la couronne, mais rien n'est sûr. Le Parisien possède autour de 15 000 disques dont, bien entendu, des pressages étrangers, des disques non-officiels... Sa collection est en outre forte de milliers de gadgets, de photos, d'autographes. "Aucun vêtement, aucun instrument leur ayant appartenu, nuance-t-il dans ce premier extrait d'une interview accordée à Culturebox, je n'en avais pas les moyens !" Mais on pourra se porter acquéreur de raretés comme ce fameux disque à la pochette dite "des sandwiches" illustré d'une célèbre photo franchouillarde prise par Dezo Hoffman (et non Robert Freeman, comme un lapsus le fait dire à Jacques Volcouve).

Le Club des Quatre de Liverpool

En 1967, alors qu'il entre juste au lycée, le jeune Parisien découvre "Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band", le mythique album des Beatles. Il oublie Jimi Hendrix qui accaparait jusqu'alors toute son attention, et part à la découverte des "Fab four" qui publient des albums depuis déjà (seulement ?) 5 ans. En 1973, avec son frère Gilles, Jacques Volcouve crée "Le club des Quatre de Liverpool". Des milliers de membres adhèrent à l'association qui imprime des publications donnant les dernières informations sur l'objet de la passion de toute cette jeunesse. Au fil des années, Jacques aura l'occasion et le plaisir de rencontrer tous les Beatles (dont Pete Best) à l'exception de John Lennon. Le Français, en voyage à New York, lui avait déposé une demande de rencontre juste avant que le Beatle soit assassiné le 8 décembre 1980. Volcouve aura en revanche l'occasion de rencontrer Yoko Ono, la veuve de John.

le programme de la tournée américaine de 1964

le programme de la tournée américaine de 1964

© Collection J. Volcouve

Fan ?

Longtemps monomaniaque, parfois insupportable (c'est lui qui le dit) Jacques Volcouve ne veut pourtant pas être un "fan". Il déteste l'expression et s'en explique.

Pourquoi disperser la collection ?

Ce n'est pas forcément de gaieté de cœur que Jacques Volcouve disperse ainsi une collection patiemment composée depuis la fin des années 60. Le lycéen qui écoutait "Within you and without you" en 1967 approche aujourd'hui de la retraite et n'a pas de revenus réguliers. Il a par ailleurs été contraint de quitter l'appartement de famille boulevard Henri IV à Paris pour un logement plus petit. Toute sa collection a été mise en caisses puis stockée dans un endroit secret qui lui coûte de l'argent chaque mois.

Je ne suis pas un traître à la cause Beatles...

Jacques Volcouve

Les bas de nylon à l'effigie des Beatles

Les bas de nylon à l'effigie des Beatles

© Collection J. Volcouve

Une nouvelle vie pour la collection

Plutôt que de voir cette passion réduite ainsi à un empilement de caisses sans vie, la décision a donc été prise de donner une nouvelle existence à tous ces objets. La meilleure solution en les vendant à d'autres passionnés. "Ma collection ne me suivra pas dans le cercueil", ajoute avec philosophie Jacques Volcouve qui précise : "Une chose qui ne changera pas, c'est mon amour pour les Beatles et je continuerai à travailler avec les médias, à faire mon émission de radio, j'ai un projet d'un nouveau livre, le 10e sur les Beatles... Je ne suis pas un traître à la cause Beatles", termine-t-il dans un éclat de rire.

Et puis, Jacques Volcouve ne vendra pas non plus toute sa collection. Il est trop attaché à plusieurs objets, et à certains disques.

We love you Paul

Le 18 mars 2017, jour de la vente aux enchères à Drouot, le meilleur groupe de reprise du répertoire des Beatles "We love you Paul" jouera à Drouot à l'invitation  de Jacques Volcouve. Ces quatre musiciens reprennent avec une vigilance absolue les morceaux des Fab Four. Le moment promet d'être mémorable.

Jacques Volcouve et quelques-uns de ses 15000 disques des Beatles

Jacques Volcouve et quelques-uns de ses 15000 disques des Beatles

© Collection privée J. Volcouve
Merci à Boul'dingue pour son accueil lors de l'interview de Jacques Volcouve.