GRIMME sort un premier album de ballades délicieusement mélancoliques

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 22/03/2017 à 10H39, publié le 22/03/2017 à 10H38
Vincent Roux alias Grimme

Vincent Roux alias Grimme

© Grimme

Victor Roux, alias GRIMME sort son premier album "The world is all wrong but it’s all right " le 24 mars. Un album peuplé de ballades pop folk délicieuses que vous n'avez pas fini de fredonner. Des ballades mises en images de manière très personnelle par ce passionné de cinéma et de peinture.

Est-ce parce qu'il est né entre Rhône et Saône et que les deux fleuves de l'identité lyonnaise se prêtent, depuis l'aménagement de leurs berges, à de belles balades ? Que se soit au piano ou à la guitare, Vincent Roux alias GRIMME a le sens de la ballade. Qu'on en juge avec le titre éponyme qui ouvre son premier album : "The World Is All Wrong But It's All Right". le genre de titre que l'on fredonne à la manière du célèbre "Lemmon Tree" de Fools Garden.

GRIMME semble vouloir nous entraîner dans des balades dont le seul but serait de nous abstraire avec lui de ce "monde qui va mal", comme le laisse entendre le titre de l'album. Après tout, on peut être heureux et sentir la chaleur du soleil comme les oiseaux de "From The Birds". C'est un titre qu'il a composé pendant la grossesse de sa femme et qu'il veut un hymne aux plaisirs simples de la vie.

GRIMME est aussi un passionné d'images. Elles accompagnent ses chansons en y apportant une belle touche de poésie. Pour "From The Birds", il s'est intallé chez lui, a bricolé lui-même ce piano si particulier avec des panneaux de carton, 3 bouts de ficelle, des élastiques. Le tour était joué. la machine à rêves fonctionne à plein, avec la complicité de son ami Mounir Otay.

Les cordes de "Lordship Lane" nous plonge dans les souvenirs. Un retour à l'enfance de GRIMME dont l'empreinte nostalgique est encore accentuée par la poésie en noir et blanc du clip. 

GRIMME a d'ailleurs promis de sortir chaque mois un clip, accompagnant chaque chanson de son album.

"I've Gonne To Sleep" marque une rupture de style pour une valse mélancolique qui nous fait tourner la tête. Mais de "Split Violins" à "Alexandra's Palace" ou "Sail On",  les mélodies de GRIMME s'immiscent dans notre tête pour ne plus en sortir.

GRIMME : pochette de "The World is Wrong But It's All Right" © DR

Quand on repose le casque après "From A King To A Jack" qui referme l'album avec un choeur délicatement posé sur une guitare et une nappe d'orgue on a envie que le rêve se prolonge. On se sent bien...Tout simplement.


GRIMME en tournée

25 mars       Festival Le Traquenard, Dijon (21)
27 mars       Les Trois Baudets, Paris (18ème)
29 mars       Asso Boumchaka / Le 7(7)   Metz (57)
30 mars      Showcase The Message Troyes (10)
31 mars      Toï Toï Le Zinc + Logar et Mike Noegrad Villeurbanne (69)
06 avril       Caveau de la Michodière Clermont Ferrand (63)
12 mai        Le Goody's, St Etienne (42)
13 mai        Les Bons Sauvages, La Mulatière (69)
23 juin        Château du Rozier, Feurs (42)