Gorillaz : 15 ans d'animation et d'innovations visuelles

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 01/05/2017 à 10H28, publié le 27/04/2017 à 19H18
Murdoc des Gorillaz dans le clip de "Saturnz Bar" (2017).

Murdoc des Gorillaz dans le clip de "Saturnz Bar" (2017).

© Jamie Hewlett

Les Gorillaz sont de retour avec un cinquième album paru vendredi, "Humanz". Si Damon Albarn est responsable de la musique, son complice Jamie Hewlett signe depuis toujours l'aspect graphique du premier groupe virtuel de l'ère numérique. Son travail sur les personnages de Murdoc, 2D, Russel et Noodle évolue d'album en album. Retour sur 15 ans d'innovations en vidéos avec une petite interview.

Jamie Hewlett est le démiurge des quatre personnages

Jamie Hewlett ne se contente pas de dessiner tous les personnages des Gorillaz, de réaliser leurs clips et leurs prestations scéniques virtuelles (voir ci-dessous les Grammys en 2006 avec Madonna et les Brit Awards en 2010). Il conçoit également les scénarios et la psychologie des quatre personnages.

"Leur psychologie, la façon dont ils s'habillent, la tête qu'ils ont, les storyboards des vidéos, je fais tout", nous confirmait-il fin mars. "Mais des gens travaillent avec moi maintenant, qui n'étaient pas là au début, Ed et Thomas, deux garçons très drôles. Bien sûr, Damon (Albarn) a aussi son mot à dire puisque les personnages sont la vitrine du groupe."

"Depuis le début, dès le premier album, nous voulions que les personnages jouent à notre place sur scène. Ils l'ont déjà fait mais cette fois-ci ils ne joueront pas sur scène. Ce sera pour la prochaine fois parce que la technologie de l'animation en temps réel vient tout juste d'arriver et dessiner toutes les animations live du groupe durant la durée d'un concert, c'est très compliqué. En revanche, les personnages ont prévu de donner des interviews (voir la vidéo ci-dessous). Cela donne l'impression qu'ils entrent dans la pièce, s'assoient et parlent comme en réalité augmentée."
 

 

"Laisser Gorillaz à d'autres et prendre notre retraite"

Sur ce qu'il nous réserve pour "Humanz", le dessinateur et scénariste refuse de s'étendre afin de ne pas "spoiler" la suite des aventures de Murdoc, 2D, Noodle et Russel. "Ce n'est que le début, il y a encore beaucoup de choses à venir, des vidéos, une tournée etc."

En revanche, Jamie Hewlett sait quel but lui et Damon poursuivent à terme pour Gorillaz : se mettre en retrait et laisser leur création à d'autres. "Dans la mesure où c'est un groupe de personnages de dessins animés, d'autres que nous pourraient faire vivre Gorillaz. Et (il prend une voix de vieillard de dessin animé) nous pourrions prendre notre retraite et mettre un plaid sur nos vieilles jambes."  On vous rassure, vu l'énergie des deux complices, ce n'est pas demain la veille...

RETOUR SUR 15 ANS D'INNOVATIONS EN VIDEOS

2001, À L'HEURE DES PRÉSENTATIONS AVEC "GORILLAZ"

"Tomorrow Comes Today"

 

"Clint Eastwood"

 

"19-2000"

 

2005, "DEMON DAYS" CONFIRME LE GÉNIE DÉMONIAQUE DE L'HYDRE ALBARN-HEWLETT

"Dirty Harry"

 

"Feel Good Inc" avec De La Soul

 

2006 Le Live en hologrammes aux Grammy Awards en compagnie de Madonna (qui arrive à 2:25)
 

 

2010, DES ANIMATIONS TOUJOURS PLUS SOPHISTIQUÉES MÊLANT RÉEL ET VIRTUEL POUR "PLASTIC BEACH"

"Stylo" avec Bruce Willis

 

"Welcome to the World of Plastic Beach" avec Snoop Dogg


"El Mañana"

 

Le Live aux Brits Awards mêlant le virtuel au réel

 

NOËL 2010, "THE FALL", LE PREMIER ALBUM COMPOSÉ SUR UN iPAD

"Phoner to Arizona"

 

2017, PLACE A LA RÉALITÉ AUGMENTÉE POUR L'ALBUM "HUMANZ"


"Saturnz Bar" featuring Popcaan - à voir aussi en version interactive à 360° par ici


L'interview des personnages virtuels de Gorillaz par le NME en avril 2017