Diaporama 12 photos
Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox

Elton John collectionneur de photos : 200 de ses magnifiques clichés exposés à la Tate Modern

Mis à jour le 20/01/2017 à 10H48, publié le 19/01/2017 à 17H27

Elton John est un vrai mordu de photo. 25 ans que la star traque avec passion tirages originaux et jeunes photographes prometteurs. Sa collection, qui compte déjà 7000 pièces, regorge de trésors. La Tate présente 200 de ses clichés consacrés aux maîtres modernistes, des années 1920 à 1950. Des photos magnifiques signées Man Ray, André Kertész ou Irving Penn, à voir à Londres jusqu'au 21 mai 2017.

  • Nusch Éluard par Man Ray - 1928
    01 /12
    Nusch Éluard par Man Ray - 1928
    "J'ai commencé à m'intéresser à la photographie lorsque j'ai arrêté de boire", se souvient Elton John dans une vidéo mise en ligne par la Tate Modern. "Après ma cure en 1990, je suis allé en France passer quelque temps chez des amis qui possèdent un château à Cahors", raconte-t-il dans le catalogue de l'exposition baptisée "The Radical Eye". Là, il fait la rencontre du galeriste américain David Fahey et du photographe Herb Ritts. Elton John a 43 ans et devient "subitement passionné de photo". Un goût qui ne l'a jamais quitté depuis lors, la photo étant devenue sa plus grande passion avec la musique. Presque une histoire d'amour.
    © Man Ray Trust/ADAGP, Paris and DACS, London 2016
  • Humainement impossible, autoportrait par Herbert Bayer - 1932
    02 /12
    Humainement impossible, autoportrait par Herbert Bayer - 1932
    Il commence par acquérir des photos de mode puis des portraits. Il s'intéresse ensuite de près aux travaux expérimentaux des années 20, 30, 40, qui sont au coeur de l'exposition à la Tate Modern. A cette époque, "les artistes utilisent la photo comme un outil au travers duquel ils peuvent redéfinir et transformer la vision du monde moderne", écrit la présentation. Elton John considère cette période comme "un pic créatif" durant lequel les artistes repoussaient sans arrêt les limites.
    © Herbert Bayer © DACS, 2016
  • Le nageur sous l'eau par André Kertész - 1917
    03 /12
    Le nageur sous l'eau par André Kertész - 1917
    "C'est de loin la plus vieille photo de l'exposition. J'avais un tirage moderne mais quand j'ai eu l'occasion d'acheter l'original j'ai sauté sur l'occasion car c'est une image très importante", explique Elton John dans la vidéo de l'exposition. Il considère même cette image du Hongrois André Kertész (son frère en train de nager) comme "la plus importante du 20e siècle", tant elle a influencé l'art, de Hockney à Max Dupain et Robert Mapplethorpe. Mais comme beaucoup de tirages vintage qu'il possède, il s'agit d'une photo minuscule - 32mm x 45 mm - entourée d'un tracé au crayon par l'artiste.  
    © Estate of André Kertész/Higher Pictures
  • Igor Stravinsky par Edward Weston - 1935
    04 /12
    Igor Stravinsky par Edward Weston - 1935
    Certes, la star a les moyens de sa passion. Mais Elton John n'achète jamais une photo pour la valeur, toujours pour la beauté, dit-il. "Pour moi, cette collection c'est de l'amour".
    © 1981 Center for Creative Photography, Arizona Board of Regents
  • Nu par Edward Weston - 1936
    05 /12
    Nu par Edward Weston - 1936
    "Souvent je vais dans les galeries et collections privées et tout ce que je vois ce sont des photos évidentes de maîtres de la photographie, qui sont super, mais je me dis : où est votre sélection personnelle ? (...) Tout ce que vous voyez à la Tate a été choisi par mes soins. Mon conservateur me suggère des choses mais personne ne constitue la collection à ma place.", dit-il au Guardian.
    © 1981 Center for Creative Photography, Arizona Board of Regents
  • Cartouchière, maïs et faux par Tina Modotti - 1927
    06 /12
    Cartouchière, maïs et faux par Tina Modotti - 1927
    "Je vis avec ces photos autour de moi et elles me procurent une grande joie parce que chaque jour en me levant je remarque quelque chose de nouveau."
    © The Sir Elton John Photography Collection
  • Dora Maar par Man Ray - 1936
    07 /12
    Dora Maar par Man Ray - 1936
    L'exposition présente notamment 25 tirages d'époque de Man Ray, sans doute l'un de ses maîtres favoris puisque deux de ses photos ornent sa tête de lit. A l'exposition, on peut voir ses portraits d'André Breton, d'Henri Matisse, de Berenice Abbott ou de la magnifique Dora Maar, peintre, photographe et muse de Picasso, comme ce splendide portrait solarisé ou ses fameuses "Larmes de verre" ci-dessous.
    © Man Ray Trust/ADAGP, Paris and DACS, London 2016
  • Larmes de verre par Man Ray - 1932
    08 /12
    Larmes de verre par Man Ray - 1932
    © Man Ray Trust/ADAGP, Paris and DACS, London 2016
  • Salvador Dali par Irving Penn - New York 1947
    09 /12
    Salvador Dali par Irving Penn - New York 1947
    "J'aime vivre avec ma collection. J'aime être entouré de toutes ces belles images. C'est mon art favori. Et pouvoir le partager avec d'autres personnes est ce qu'il y a de plus important. C'est la raison pour laquelle je fais cette exposition à la Tate. C'est un honneur", assure encore Elton John.
    © The Irving Penn Foundation
  • Le danseur Willem van Loon par Isle Bing - Paris 1932
    10 /12
    Le danseur Willem van Loon par Isle Bing - Paris 1932
    Avant d'être toqué de photos, Elton John avait déjà une passion pour les objets et les collections. "J'ai toujours aimé les objets. Enfant, mes parents se disputaient beaucoup, alors je trouvais du réconfort dans les objets, et mes collections étaient en parfait état."
    © The Estate of Ilse Bing
  • Mère migrante par Dorothea Lange - 1936
    11 /12
    Mère migrante par Dorothea Lange - 1936
    Dans l'exposition figurent aussi quelques chefs d'oeuvre de la photo sociale documentaire, signes notamment Walker Evans, Ilse Bing et Dorothea Lange. "Regardez "Mère Migrante" de Dorothea Lange – c'est juste à couper le souffle. Pour moi c'est comme la Mona Lisa, mais avec une grande souffrance", remarque Elton John dans le Guardian. Dans la vidéo de la Tate, il explique être intéressé par toute cette période de la Grande Dépression aux Etats-Unis (qui va du Krach de 1929 à la Seconde Guerre Mondiale) et assure que cette "Mère migrante" change d'expression chaque fois qu'il la regarde.
    © The Sir Elton John Photography Collection
  • Patricia par Josef Breitenbach - New York 1942
    12 /12
    Patricia par Josef Breitenbach - New York 1942
    "Je meurs d'envie de savoir ce que le grand public qui ignore tout de la photographie, comme je l'étais en 1990, va penser en voyant cette exposition", conclut-il dans la vidéo de la Tate Modern.
    © Josef and Yaye Breitenbach Charitable Foundation, Courtesy Gitterman Gallery