VIDEO. L'hommage de David Byrne à David Bowie au Rock & Roll Hall of Fame

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 11/04/2016 à 12H05, publié le 09/04/2016 à 14H54
David Byrne reprend "Fame" de Bowie au Rock & Roll Hall of Fame le 8 avril 2016.

David Byrne reprend "Fame" de Bowie au Rock & Roll Hall of Fame le 8 avril 2016.

© Theo Wargo / Getty Images / AFP

Vendredi soir, David Byrne (Talking Heads) a ouvert la cérémonie d'introduction des nouveaux membres du Rock & Roll Hall of Fame avec un hommage à David Bowie, disparu le 10 janvier. Le leader des Talking Heads a repris "Fame" en compagnie des Roots et de la chanteuse Kimbra. Une version nerveuse et groovy, très efficace. Regardez.

Il y a huit jours, les Roots avaient annulé au dernier moment, pour des bisbilles de matériel, leur participation aux deux concerts à New York en hommage à David Bowie, au Carnegie Hall et au Radio City Hall. Cet hommage avec David Byrne est peut-être une façon de se rattrapper.

David Byrne avait introduit Bowie au Rock & Roll Hall of Fame en 1996

Quant à David Byrne, son aisance sur cette reprise montre à la fois son admiration et tout ce qu'il devait au Thin White Duke. Son hommage fait sens : il y a 20 ans, c'est lui qui avait fait le très intelligent discours d'introduction de David Bowie au Rock & Roll Hall of Fame. Il avait alors énoncé toutes les facettes de Bowie depuis le choc qu'avait été son arrivée dans le paysage du rock and roll.

"C'était de mauvais goût, c'était glamour, c'était pervers, c'était drôle, c'était grossier, c'était sexy, c'était déroutant", avait déclaré David Byrne au sujet de David Bowie. "Il était question de sexe en tant qu'idée, de sexe en tant que réalité et de sexe en tant que force libératrice. Il s'agissait de rebellion, mais aussi de la rebellion en tant que cliché (...) C'était ironique au moment où le rock and roll commençait à s'auto-référencer. Ca parlait de la joie, de la terreur et de la confusion dans nos vies. (...) Il était à la fois une sorte de psychanalyste et de prêtre, un objet sexuel et un prophète de malheur. Il était une sorte de bienvenue dans le nouveau monde, dans le meilleur des mondes."