Cérémonie d'ouverture du Mondial-2014 : Jennifer Lopez sera bien là

Par @Culturebox
Publié le 11/06/2014 à 16H11
Jennifer Lopez, Pitbull et Claudia Leitte sur scène à Las Vegas le 18 mai 2014

Jennifer Lopez, Pitbull et Claudia Leitte sur scène à Las Vegas le 18 mai 2014

© Ethan Miller / Getty Images / AFP

Dans un premier temps, elle s'était désistée pour des raisons pas très claires. Finalement, la chanteuse américaine Jennifer Lopez figurera bien à l'affiche de la cérémonie d'ouverture du Mondial jeudi à São Paulo, a annoncé la Fifa.

"La Fifa et le Comité local d'organisation (LOC) sont très heureux d'annoncer que nous aurons toutes les stars pour chanter la chanson officielle du Mondial 'We are one' lors de la cérémonie d'ouverture", a indiqué la Fifa dans un communiqué. Le retrait de Jennifer Lopez, motivé par "des raisons de production", avait été annoncé dimanche.

"Le show de Pitbull, Claudia Leitte, Jennifer Lopez et Olodum constituera le point d'orgue de la cérémonie", promet la Fifa. Jennifer Lopez interprètera "We Are One" avec le rappeur Pitbull, la chanteuse brésilienne Claudia Leitte et le groupe de percussions brésilien Olodum à la fin de la cérémonie d'ouverture, jeudi à l'Arena Corinthians de São Paulo.
"We Are One" (Ola ola), par Pitbull, Jennifer Lopez et Claudia Leitte
660 artistes pour une cérémonie de 25 minutes
Cette cérémonie de 25 minutes à laquelle participeront 660 artistes, gymnastes ou spécialistes brésiliens de la Capoeira, "rendra hommage aux trois trésors du Brésil ; la nature, le peuple et le football", a indiqué la directrice artistique Daphné Cornez, citée par la Fifa. Elle débutera moins de deux heures avant le match d'ouverture de la Coupe du monde 2014, Brésil-Croatie.

"Sil vous plaît, arrivez tôt !"
Dans une vidéo publiée par la Fifa, la chanteuse Claudia Leitte lance un appel à ne pas rater la cérémonie d'ouverture organisée dans une mégapole réputée pour ses embouteillages.
La Fifa a beaucoup bataillé contre les retards dans les travaux des stades, demeure très sensibilisée à la question de la ponctualité. La cérémonie commencera à 15h14 (18h14 GMT). C'est pourquoi Leitte, star locale qui interprètera la chanson officielle du Mondial, n'a pas manqué l'occasion d'alerter les 62.600 spectateurs qui rempliront l'Arena Corinthians.

Outre Claudia Leitte et Jennifer Lopez de retour à l'affiche de la cérémonie, le rappeur américain Pitbull est resté de son côté mystérieux sur la cérémonie. "Ce sera une grande surprise", s'est limité à dire l'auteur de la chanson qui a déjà reçu plus de 72 millions de visites sur YouTube.

Portables et "selfies" interdits pendant les répétitions
Peu de choses ont filtré sur le spectacle de la directrice artistique Daphné Cornez. Pour éviter les "selfies" et photos "sauvages", les portables des interprètes et figurants ont été réquisitionnés lors de la répétition générale dimanche.

La directrice artistique, chorégraphe belge, mettra 660 danseurs sur la pelouse de l'Arena Corinthians pour la cérémonie qui montrera aussi la diversité raciale de ce pays de 200 millions d'habitants, comme des groupes de Capoeira, art martial d'origine afro-brésilienne.

Les détails ont été tenus secrets. On sait seulement que, placé au centre de l'"arène", une énorme boule lumineuse à LED sera en mouvement permanent.  Chaque minute du spectacle a demandé 20 heures de travail artistique et nécessité 84 heures de répétition pour le coordonner.

Un contexte social tendu
Plus de dix chefs d'Etat assisteront à la cérémonie et au match inaugural, avec en tête le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-Moon et la présidente du Brésil Dilma Rousseff. Dans un contexte de grogne sociale à quatre mois de la présidentielle d'octobre, Dilma Rousseff n'a pas prévu de faire de discours. Un message d'appel à la Paix du pape François et d'autres leaders religieux sera lu, accompagné d'un lâcher de colombes blanches.

L'un des moments forts de la cérémonie verra un paraplégique abandonner pendant quelques minutes sa chaise roulante pour donner le premier shoot du Mondial, grâce à un exosquelette motorisé créé par une équipe de 156 chercheurs du monde entier.

Enfin, jeudi sera un particulier jour pour un jeune de 16 ans d'Itaquera, le quartier pauvre où a été construit le stade, qui sera chargé de porter le drapeau du Brésil pendant la cérémonie.