Adele envoie bouler le producteur de Bowie Tony Visconti

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 13/06/2016 à 16H03, publié le 13/06/2016 à 15H46
Adele le 24 février 2016 à Londres.

Adele le 24 février 2016 à Londres.

© Niklas Halle'n / AFP

Tout a commencé la semaine passée : dans la presse, Tony Visconti, ami et fidèle producteur de David Bowie, émettait des doutes sur l'authenticité de la voix d'Adele, la soupçonnant d'être "trafiquée". La chanteuse britannique lui a répondu sur scène à Paris avec un "suck my dick" sans appel. Visconti vient finalement de s'excuser.

Les doutes de Tony Visconti

Dans le Daily Star le 8 juin, Tony Visconti, révéré pour son travail durant des décennies avec Bowie jusqu'à son dernier album, se lâchait sur l'état, selon lui déplorable, de la pop music.

"Dans la pop, le son est devenu tellement parfait qu'il est ennuyeux. (...) A la radio, 90% des voix qu'on entend sont modifiées sur ordinateur. Tout le monde sait qu'Adele a une belle voix mais on peut cependant s'interroger sur le fait de savoir si c'est bien sa voix ou si elle est trafiquée (sur disque). On ne sait pas."

La contre-attaque au bulldozer de Adele

Connue pour son franc-parler, Adele n'a pas tardé à réagir. Sur scène, en plein milieu d'un concert à l'Accor Hôtel Arena de Paris vendredi, elle a contre-attaqué : "Une tête de noeud a insinué que ma voix n'était pas la mienne sur disque. Mec, vas te faire foutre. Pourquoi ne viens-tu pas à un de mes concerts mon chéri ?" (Pour être tout à fait exact, Adele n'a pas dit "vas te faire foutre" mais "suce ma bite" eh eh).

Les excuses de Visconti

Dimanche dans le Billboard, Tony Visconti a tenu à s'excuser. "Je suis désolé que mes propos concernant ce qui passe en radio ait été mal interprété. Si Adele a pris mes commentaires comme offensants, ce n'était certainement pas mon intention. Adele a une superbe voix qui plait à des millions de personnes." Il se trouve que ses fans l'aiment aussi pour ses réparties directes. Avec cet échange, ils ne vont l'en aimer que plus.