2016 : annus horribilis pour la pop et le rock

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/12/2016 à 14H13, publié le 26/12/2016 à 11H47
12 janvier 2016, lendemain de la mort de David Bowie, dans le quartier de Brixton à Londres.

12 janvier 2016, lendemain de la mort de David Bowie, dans le quartier de Brixton à Londres.

© Nils Jorgensen/Shutters/SIPA

La mort de la pop star anglaise George Michael, dimanche, le jour de Noël, vient compléter une année 2016 tragique pour la musique pop et rock après les disparitions de David Bowie, Leonard Cohen et Prince, entre autres.

Premier de la liste : David Bowie. L'icône du glam-rock assomme ses millions de fans en s'éteignant le 10 janvier, deux jours à peine après avoir sorti son dernier album, "Blackstar", le jour de son 69e anniversaire. Innovateur et créateur jusqu'à son départ, Bowie était atteint d'un cancer, mais seuls ses proches connaissaient son combat contre la maladie.
   
Cofondateur et leader du groupe américain Eagles, Glenn Frey décède le 18 janvier, à l'âge de 67 ans, après des années de maladie. Avec le succès phénoménal de son single "Hotel California", Eagles a fait partie des plus gros vendeurs de l'histoire du rock américain.
   
Paul Kantner disparaît le 28 janvier, à 74 ans, victime d'un arrêt cardiaque.Il était le cofondateur et inspirateur de Jefferson Airplane, dont la musique psychédélique était comme la bande-son naturelle des années 60 et de l'ère hippie.

Fondateur de Earth, Wind & Fire, Maurice White avait concocté des petites perles pop inspirées du funk. Parmi les plus gros vendeurs de l'histoire de la musique, Earth Wind & Fire a sans doute été le premier groupe afro-américain à avoir une large audience dans le public blanc. Maurice White est décédé à 74 ans, le 4 février, après avoir souffert de la maladie de  Parkinson durant des années.
   
Keith Emerson, l'un des premiers rockers à avoir atteint la célébrité au clavier, se suicide à son domicile de Los Angeles, en  Californie, le 11 mars. Le bassiste et chanteur du groupe, Greg Lake, son  accolyte au sein d'Emerson, Lake & Palmer, trio phare du rock progressif, lui survit à peine neuf mois : il meurt à Londres le 7 décembre, à 69 ans, d'un cancer.
   
Phife Dawg, le rappeur de A Tribe Called Quest, groupe qui a apporté une nouvelle sensibilité artistique au hip-hop, décède le 22 mars, à l'âge de 45  ans, après une longue lutte contre le diabète.
   
Légende de la country music, hors-la-loi auto-déclaré dont la voix racontait la vie de ces conservateurs isolés dans les années 60, Merle Haggard meurt le 6 avril, le jour de son 79e anniversaire.
   
Autre légende : Prince. Artiste parmi les plus influents et les plus marquants des années  1980, avec notamment son tube "Purple Rain", le Kid de Minneapolis décède le 21 avril, à l'âge de 57 ans, dans sa propriété de Paisley Park, dans le Minnesota, victime d'une overdose accidentelle de médicaments antidouleurs. Prince, qui avait popularisé un funk sensuel et populaire, était à la fois prolifique en tant que musicien et secret en tant que personnalité.
Leonard Cohen en 2012. 

Leonard Cohen en 2012. 

© JOSEP LAGO / AFP

Poète et chanteur, dont les méditations sur l'amour et la spiritualité lui avaient apporté une audience de fidèles inébranlable, Leonard Cohen décède le 7 novembre, à 82 ans, à Montréal. Et sa famille l'enterre dans la plus stricte intimité, avant même d'annoncer sa disparition. Comme Bowie, le Canadien à la voix rocailleuse et murmurée venait de sortir son dernier album, "You Want It Darker". Un titre prémonitoire.
  
Chanteuse soul et funk, Sharon Jones avait atteint la  célébrité sur le tard, pour devenir la James Brown féminine. Elle meurt le 18 novembre, d'un cancer, à l'âge de 60 ans.
   
Rick Parfitt, guitariste du groupe de rock britannique  Status Quo, célèbre notamment pour son titre "In the Army Now", décèdé le 24 décembre à 68 ans, des suites d'une infection. Après de nombreux problèmes de santé par le passé, il envisageait de se lancer dans une carrière solo et prévoyait de sortir un album en 2017.
   
Ancien leader de Wham!, duo pop des années 1980, George Michael entame ensuite une brillante carrière solo. L'auteur de "Careless  Whisper", qui avait souvent fait la Une avec ses problèmes de santé, meurt à son domicile à Londres, le jour de Noël, à 53 ans.