Playlist estivale de Barack Obama : du rock, du jazz, de la pop et Manu Chao

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/08/2016 à 01H14, publié le 12/08/2016 à 16H50
Barack et Michelle Obama dansent pour fêter l'investiture du président américain réélu, le 21 janvier 2013 à Washington

Barack et Michelle Obama dansent pour fêter l'investiture du président américain réélu, le 21 janvier 2013 à Washington

© Chip Somodevila / Pool / Efe / Newscom / MaxPPP

Barack Obama a dévoilé les deux listes musicales, l'une pour la journée, l'autre pour le soir, qui rythment ses vacances d'été 2016 - ses dernières en tant que président américain - sur l'île de Martha's Vineyard, dans le nord-est des USA. On y trouve du rock indépendant, du jazz, de la pop, un peu de rap ainsi que des interprètes engagés comme Manu Chao.

Pour la seconde année consécutive, Barack Obama a publié ses deux playlists estivales sur le service de streaming musical Spotify.

Beaucoup de grands classiques de la musique américaine comme Billie Holiday, Nina Simone, Miles Davis pour le jazz, ou encore les Beach Boys pour la pop, figurent dans la playlist présidentielle.
Nina Simone interprète "Sinnerman", chant traditionnel, en 1965

Cette année, on trouve aussi la présence de rock indépendant avec les titres "Elevator Operator" de l'Australienne Courtney Barnett et "Home" d'Edward Sharpe and the Magnetic Zeros. Ces derniers étaient de fervents supporteurs du candidat déçu à l'investiture démocrate Bernie Sanders pour la présidentielle de novembre. Le sénateur du Vermont a été battu par Hillary Clinton, à laquelle Barack Obama a apporté son soutien.
Courtney Barnett : "Elevator Operator" (2016)

Les oreilles présidentielles écoutent également quelques morceaux engagés comme "Forever Begins" du rappeur Common - produit par Kanye West - qui aborde la lutte pour les droits civiques et la violence par armes à feu. Ou encore "Criminal" de Fiona Apple, chanson souvent qualifiée de féministe évoquant la fragilité masculine face à la sexualité féminine.
Fiona Apple : "Criminal" (1997)

Dans cette catégorie, le président sort des frontières avec l'illustre Brésilien Caetano Veloso, cofondateur historique du mouvement libertaire "Tropicalismo", et qui a connu l'exil sous la dictature de l'ancienne junte militaire. Aujourd'hui, le musicien engagé affiche son opposition au président par interim Michel Temer, après avoir dénoncé la suppression du ministère de la Culture brésilien par l'équipe qui a fait destituer Dilma Rousseff, ministère rétabli depuis. Barack Obama a choisi la reprise par Veloso de "Cucurrucucu Paloma", une chanson mexicaine popularisée notamment par Harry Belafonte, pour sa playlist nocturne.
Caetano Veloso chante "Cucurrucucú paloma" (Tomás Méndez) dans le film "Parle avec elle" de Pedro Almodovar (2002), avec le violoncelliste brésilien Jaques Morelenbaum

Enfin, le titre "Me gustas tú" du chanteur français d'origine espagnole Manu Chao, célèbre pourfendeur de la mondialisation, figure aussi sur la playlist estivale diurne de Barack Obama.
Manu Chao : "Me gustas tú" (2000)

On trouve enfin la star de la pop Janet Jackson, la sensation R&B D'Angelo, la chanteuse de soul Janelle Monae et le rockeur blues Gary Clark Jr.

L'année dernière, Barack Obama avait dévoilé également ses lectures d'été.