Philharmonie de Paris : une belle première année avec 1,2 million de visiteurs

Par @Culturebox
Publié le 14/01/2016 à 12H16
Philharmonie : un an et 1,2 millions de visiteurs

Philharmonie : un an et 1,2 millions de visiteurs

© LOIC VENANCE / AFP

La nouvelle Philharmonie de Paris a accueilli, un an jour pour jour après son ouverture le 14 janvier 2015, 1,2 million de visiteurs alors que les prévisions tablaient sur 800.000 visiteurs, a annoncé jeudi l'établissement.

La fréquentation de la Philharmonie représente une augmentation de 65% par rapport au public cumulé de la Cité de la musique et de la Salle Pleyel en 2014 (730.868), précise le bilan. La Salle Pleyel, qui était opérée par la Cité de la musique, a été fermée à l'ouverture de la Philharmonie.

Sur le total de 1.203.056 visiteurs, près de la moitié (539.722 visiteurs) ont assisté à un concert payant, dont 407.109 dans la grande salle du nouveau bâtiment construit par Jean Nouvel. Le public des concerts est en hausse de 28% par rapport au cumul de la Cité de la musique et de la salle Pleyel en 2014.

Nouveaux publics

Le taux de remplissage de la grande salle atteint 97%. Les deux petites salles de la Cité de la musique ont vu leur taux de remplissage augmenter à 89% contre 83% en 2014. La Philharmonie, implantée dans un quartier populaire du nord-est de Paris, attire davantage de public venant de banlieue, de province et de l'étranger que l'ensemble Cité de la musique/Salle Pleyel. Moins de la moitié du public vient de Paris intra-muros (48% contre 60% pour la Cité/Pleyel en 2014), 31% vient de la banlieue (30% en 2014) et 21% de régions et de l'étranger (10% en 2014).

Le nouvel établissement attire aussi davantage de public des arrondissements du nord et de l'est parisien (42% contre 31% pour la Cité/Salle Pleyel). 19% du public vient de Seine-Saint-Denis, située juste de l'autre coté du périphérique parisien, contre 13% en 2014 à la Cité de la musique/Salle Pleyel.

La Philharmonie a misé sur des week-ends thématiques ("Comédie musicale", "Love stories" ...) et des tarifs accessibles le week-end pour attirer les familles, ainsi qu'un programme complet d'activités éducatives. Une étude qualitative sera lancée en 2016 pour mieux cerner la diversité des publics.