Pauline Croze présente "Bossa Nova" : "J'avais envie de me faire plaisir !"

Par @Culturebox
Publié le 07/06/2016 à 17H24
Pauline Croze dans les 5 dernières minutes © France 2

Avec son quatrième album "Bossa Nova", Pauline Croze s'offre une escapade du côté des sonorités latines. Avant de se produire au café de la danse à Paris, le 16 juin, elle a interprété "Voce Abusou", l'un des classiques du genre, sur le plateau de France 2. La chanteuse était l'invitée des 5 dernières minutes.

J'avais envie de me faire plaisir

On a tendance à ranger Pauline Croze au rayon des chanteurs de pop/folk. Mais celle qui a été nourrie par Brel, Ferré, Hendrix ou Marley n'a pas forcément envie d'une étiquette indécollable. Il y a déjà longtemps que les sonorités latines ou afro résonnent avec bonheur à ses oreilles.

Alors pour "Bossa Nova", son quatrième album, elle a décidé de se faire plaisir et de "rendre hommage à ces musiques magnifiques". C'est ce qu'elle explique à Nathanël de Rincquesen sur le plateau de France 2.

"Bossa Nova" c'est aussi le fruit d'une rencontre, avec Richard Minier qui a réalisé l'album sorti le 27 mai dernier. "Une rencontre charnière" qui a permis de concrétiser une envie et un hommage qui se traduit pas les reprises des classiques du genre ("La fille d'Ipanema", "Voce Abusou", "Jardin d'hiver"... ) en très bonne compagnie : Flavia Coelho, Vinicius Cantuaria, Bruno Ferreira, Manda Sissoko pour n'en citer que quelques-uns, apparaissent au gré des morceaux. 

Douceur, nonchalance et saudade

"C'est vraiment un hommage aux beaux textes poursuit Pauline Croze, en cohérence avec mon parcours de chanson française mais avec tous ces accents groove, africains..."

Sa petite touche personnelle, elle l'apporte en chantant avec toute sa sensibilité. Car "ce qui est dit dans les textes est souvent dramatique ou très sombre, et c'est un peu mon expression à moi". Une expression empreinte de douceur, de nonchalance et d'un peu de saudade... 

Pauline Croze © Capture d'écran