Ouragan Maria : des stars hispaniques chantent pour aider Porto Rico

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/10/2017 à 13H46, publié le 07/10/2017 à 13H44
Enregistrement de 3almost Like Praying" par des stars pour aider les victimes de l'ouragan Maria en septembre 2017

Enregistrement de 3almost Like Praying" par des stars pour aider les victimes de l'ouragan Maria en septembre 2017

© Capture d'écran

Le compositeur Lin-Manuel Miranda, la chanteuse Jennifer Lopez, Luis Fonsi l'interprète de "Despacito" ont participé à l'enregistrement de la chanson "Almost Like Praying" au profit de Porto Rico ravagée par l'ouragan Maria en septembre. "Presque comme une prière" est une allusion à la chanson "Maria" de la comédie musicale "West Side Story".

"Almost Like Praying" dure trois minutes trente et rend hommage aux 78 villes de ce territoire américain des Caraïbes, dont les infrastructures électriques et de télécommunications ont été détruites. Lin-manuel Miranda, dont la comédie musicale "Hamilton" est l'un des plus gros succès à Broadway de ces dernières années, a indiqué que les bénéfices liés aux ventes de la chanson alimenteraient les efforts d'assistance de l'ONG Hispanic Federation
Lin-Manuel Miranda - Almost Like Praying feat Artists for Puerto Rico
Jennifer Lopez, la chanteuse, également new-yorkaise d'origine portoricaine, fredonne quelques vers de la chanson. Cette initiative est l'occasion d'une rare contribution de la chanteuse cubano-américaine Gloria Estefan, qui avait joué un rôle important pour faire découvrir la pop latino aux Etats-Unis avec son groupe Miami Sound Machine. Le morceau rassemble également Luis Fonsi, le chanteur portoricain qui a composé le succès international "Despacito" ainsi que la vedette panaméenne Ruben Blades, le rappeur Fat Joe et la star de la salsa Marc Anthony.

Le titre de cette chanson, qui signifie "Presque comme une prière", est une allusion à "Maria" de la comédie musicale "West Side Story", interprétation à Broadway de l'histoire de "Roméo et Juliette" dont les héros d'origine portoricaine vivent à New York. 

M. Miranda a fait les gros titres il y a une semaine, en répliquant au président Donald Trump qui avait tweeté que les dirigeants portoricains étaient des ingrats qui voulaient que "tout soit fait pour eux", après l'appel de la maire de San Juan pour davantage d'aide d'urgence. Le compositeur avait tweeté: "Vous allez directement en enfer @realDonaldTrump. Pas de longue file d'attente pour vous". Il a maintenu sa position vendredi en présentant la chanson sur NBC, relevant que c'était "sans précédent" qu'un président "attaque les victimes d'une catastrophe naturelle".

Après s'être rendu sur l'île, M. Trump s'est prononcé mercredi pour une aide massive en faveur de Porto Rico d'un montant de 29 milliards de dollars. Porto Rico, frappé par l'ouragan Maria, alors en catégorie 4, le 20 septembre, panse toujours ses plaies : mardi, seuls 7% de l'île disposaient d'électricité, 9.000 personnes vivaient dans des refuges et seulement 40% des moyens de communication avaient été rétablis. Une grande partie des habitants ne disposaient toujours pas d'eau potable, ni de carburant.