Nuits Sonores 2016 : Laurent Garnier continue de faire des étincelles à Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/05/2016 à 14H51, publié le 08/05/2016 à 11H25
Laurent Garnier face au public aux Nuits Sonores 2016

Laurent Garnier face au public aux Nuits Sonores 2016

© Brice Robert

Jusqu’au 8 mai 2016, les festivités des Nuits Sonores à Lyon vont bon train ! La 14e édition ne cesse de défendre la jeunesse européenne au rythme de la musique. Grand rassemblement des adeptes de l’électro, le festival joue sur la carte de la mixité. Fidèle au rendez-vous, Laurent Garnier mixait vendredi après-midi à la Sucrière en compagnie de jeunes artistes. Retour sur cette journée.

A Lyon, il suffit de se laisser guider par le son. Chaque coin de rue brûle de bonnes énergies. Après un arrêt à l’extra Wonderland Beat Boat, il n’y a pas de doutes : les Nuits Sonores ont bel et bien commencé ! L’association Marcel.Marcel nous invitait à entrer dans le monde d’Alice au pays des Merveilles sur fond d’électro déjanté. Ces petites fêtes organisées en parallèle sont de bons avant-goût des événements marquants du festival : comme cet après-midi complet que nous préparait Laurent Garnier.

Laurent Garnier, l’homme aux mille facettes 


Après avoir exploré le mouvement de l’acid-house à Manchester, le DJ de Boulogne-Billancourt fait danser le monde depuis maintenant 30 ans. Touche-à-tout, il présenta pendant quatre années sa propre émission de radio "It Is What Its Is" sur différentes chaînes comme Le Mouv, Pure FM, Couleur 3 et la Chaîne 2 respectivement en France, Belgique, Suisse et au Mali.

Laurent Garnier est connu pour l’éclectisme de ses musiques. En l’espace de cinq albums, il se créé une réputation et devient un des DJ les plus respectés du milieu. En 1994, nouvelle étape : il ajoute une pierre à son édifice en créant sa propre maison de production avec l’aide d’Eric Morand. Laquelle nous a notamment apporté Mr Oizo, St Germain, Jori Hulkkonen, AlexKid, ou encore Scan X. Laurent Garnier compose aussi pour la télévision (le générique de Groland, c’est lui), ainsi que le cinéma et la danse. Artiste polyvalent, il défend sa vision de la musique et son public ne cesse de le suivre d’année en année.

Laurent Garnier avec JackMaster

Laurent Garnier avec JackMaster

© Brice Robert


Un set en bonne compagnie  

Fervent serviteur des Nuits Sonores depuis sa création en 2003, Laurent Garnier n’en est pas à son coup d’essai. Avec une carrière en béton, il invitait trois autres artistes à venir mixer à ses côtés dans la salle 1930, pendant qu’à l’extérieur Lyon se donnait des airs de Coachella. 

Le public face à l'esplanade aux Nuits Sonores

Le public face à l'esplanade aux Nuits Sonores

© Anne Simmonot

Le "parrain incontesté" des Nuits Sonores s’offrait le luxe de jouer aux côtés du jeune Jay Robinson, Copy Paste Soul et JackMaster (avec qui il a notamment rendu un hommage au regretté Prince). Laurent Garnier chauffait ses platines au milieu d’une pièce blanche où seules les lumières de la scénographie envahissaient l’espace. 

 

A l’extérieur, la funk s’enflammait sous le soleil ardent d’un début mai. Les festivaliers étaient invités à danser ou boire un verre dans une ambiance rétro américaine. Radiomeuh Soundsystem, Ivan Conti DJ Drum Set Azymuth ou encore Mr Bongo se chargeaient de mettre l’ambiance. Et si par malheur la température devenait trop insupportable, Laurent Garnier était toujours présent à l’intérieur du bâtiment, jusqu’à 21h30 pétante.
 

De la musique pour tous les goûts  


Le Sucre, une salle de concert à l’étage, accueillait aussi des artistes. Dans une atmosphère plus chill, les personnes étaient conviées à des shows intimistes. Entre Ghost of Christmas, Arnaud Rebotini et Christian Zanési ainsi que Chassol, le Sucre était plongé dans une ambiance rap, jazz et lounge. Tout en sirotant une bière ou un cocktail, le Sucre nous en mettait plein les yeux avec une vue imprenable sur la Saône. 

Performance de Chassol au Sucre

Performance de Chassol au Sucre

© Brice Robert


Laurent Garnier clôture en beauté la 14e édition des Nuits Sonores dimanche soir avec la "Closing Party". Il sera accompagné de Daniel Avery et DJ Harvey.