Nuit Debout : un an après, l"Orchestre Debout" revient place de la République

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/04/2017 à 09H49, publié le 03/04/2017 à 09H47
Nuit debout place de la République, le 31 mars 2017

Nuit debout place de la République, le 31 mars 2017

© Benjamin CREMEL / AFP

"Bella ciao" ou encore la "Symphonie du Nouveau Monde" : l"Orchestre Debout" a célébré dimanche devant plusieurs milliers de personnes l'anniversaire de Nuit Debout sur la place de la République à Paris où ce mouvement citoyen était né.

Les concerts donnés par les musiciens de l"Orchestre Debout" avaient compté parmi les moments forts de l'existence du mouvement, né le 31 mars 2016 en pleine contestation de la loi travail. Après avoir réussi à s'imposer dans le débat public, Nuit Debout s'était éteint avant l'été, affaibli par ses dissensions et terni par des incidents. 

Au terme d'un week-end marqué par plusieurs initiatives pour cet anniversaire, les musiciens, amateurs ou professionnels ont joué dimanche près d'une heure pour fêter "un joyeux anniversaire à tout le monde", accompagnés par le "Choeur debout". Face aux pupitres installés au milieu de la foule et au pied de la statue de la place, les chefs d'orchestre se sont succédé pour diriger ce groupe qui s'est constitué "via les réseaux sociaux".


L'"Orchestre Debout" a commencé par la "Symphonie du Nouveau Monde" d'Anton Dvorak, qui l'avait rendu célèbre l'an passé, puis a enchaîné sur "Paris Mai" de Claude Nougaro, "Va Pensiero" de Giuseppe Verdi, "Bella ciao" puis "El pueblo unido" du groupe chilien Quilapayún.

"Ce répertoire, c'est pour montrer que la musique est plus forte que tout, qu'elle rassemble tous les âges, et qu'on peut faire quelque chose de nouveau où l'art serait mieux défendu", a expliqué Alizé, 19 ans, une des chefs d'orchestre.

A la fin du concert, le public a entonné une dernière fois "El pueblo unido" le poing levé, puis l'Internationale.