Tournée d'été : la "reine" Calypso Rose s'apprête à faire danser la France

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/06/2017 à 11H26, publié le 23/06/2017 à 10H51
Calypso Rose ici l'année dernière à Solidays.

Calypso Rose ici l'année dernière à Solidays.

© SADAKA EDMOND/SIPA

Elle est l’une des dernières légendes du calypso, un genre musical typique de Trinidad et Tobago. La chanteuse caribéenne de 77 ans à l’inépuisable énergie, qui a vu sa carrière en France prendre une nouvelle dimension après sa Victoire de la musique en février, démarre à Moissac le 25 juin sa tournée française de l’été.

Elle chante et évolue sur scène comme si elle avait 20 ans. A 77 ans, Calypso Rose rayonne partout où elle passe représentant un genre musical qui est apparu au 19e siècle dans les carnavals de Trinidad et Tobago. Autrefois plutôt réservé aux hommes, elle en est devenue la reine.

De Strasbourg à Luxey

Après le Festival de Moissac où elle se produit dans le Hall de Paris le 25 juin Calypso Rose sera à Strasbourg (à Wolfisheim) le 29 juin, puis en juillet à Argeles-sur-Mer, à Arles, à Lyon, à Vic-Fezensac, et au mois d‘août à Luxey.
Dans son rétroviseur, plus de 60 ans de carrière (Calypso Rose a commencé à chanter à l’âge de 15 ans), 800 chansons et une vingtaine d’albums. Signe particulier, elle fait danser la terre entière, comme lors de la cérémonie des Victoires de la musique qui l’ont récompensée en février dernier du  meilleur album de musiques du monde de l'année, pour "Far from home", produit par Manu Chao. Des chansons parfois dures, où elle évoque le quotidien, mais aussi les violences conjugales, les injustices sociales.