Salif Traoré de Magic System ambassadeur de l'Unesco

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 20/08/2012 à 15H27
Salif Traoré de Magic System (Abidjan, 2009)

Salif Traoré de Magic System (Abidjan, 2009)

© Kambou Sia / AFP

Salif Traoré, leader du groupe ivoirien Magic System, a été nommé « ambassadeur de bonne volonté » de l’Unesco pour ses messages en faveur de la paix

"Vos chansons et votre engagement, connus et appréciés du grand public, délivrent un message fort en faveur de la paix et de la justice", écrit la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, dans une lettre adressée à Salif Traoré, alias A’Salfo.

"C'est avec un plaisir certain que j'ai l'honneur de vous inviter à devenir ambassadeur de bonne volonté de l'Unesco, pour une durée de deux ans", poursuit  Irina Bokova, ajoutant que cette mission permettra à l'artiste de "continuer à  diffuser des messages de paix, de tolérance et de dialogue".

"Premier Gaou", la chanson qui a révélé Magic System

"Je suis tout honoré et très encouragé dans mon métier d'artiste-chanteur",  a réagi l'interprète de "Premier Gaou", le morceau qui a révélé Magic System en 1999 et en a fait un des groupes stars de la musique ivoirienne.

A'Salfo, chantre de la réconciliation
A'Salfo a multiplié les messages pour la "réconciliation" depuis la fin de la crise postélectorale ivoirienne qui a fait quelque 3000 morts entre décembre 2010 et avril 2011.

Avec son groupe, il a lancé en juillet 2011 une campagne pour le retour d’artistes exilés proches de l’ex-président Laurent Gbagbo, incarcéré depuis fin 2011 à La Haye par la Cour pénale internationale, qui le soupçonne de crimes contre l’humanité.

Le leader de Magic System sera officiellement fait "artiste pour la paix"  et "ambassadeur de bonne volonté" de l'Unesco le 6 septembre. Les « ambassadeurs de bonne volonté » sont des personnalités célèbres qui mettent leur notoriété au service des idéaux de l’Unesco (Organisation pour l’éducation, la science et la culture de l’Onu).