Musiques africaines en Seine-Saint-Denis avec Africolor

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 14/11/2011 à 09H53
Femi Kuti, au programme d'Africolor 2011

Femi Kuti, au programme d'Africolor 2011

© Bernard Matussière

Africolor a démarré ce week-end. Le festival propose depuis une vingtaine d'années des concerts de stars africaines et aussi un métissage avec la musique occidentale. A écouter dans une vingtaine de salles de Seine-Saint-Denis jusqu'au 17 décembre

"Depuis une vingtaine d'années d'Africolor, des musiciens d'ici ont appris à fréquenter et à tisser des liens musicaux avec des musiciens de là-bas, qu'ils connaissent, et peuvent aujourd'hui aller plus loin", raconte Philippe Conrath, qui défend l'idée "de l'aller-retour en permanence". Le fondateur du festival dirige là son dernier Africolor, avant de se tourner vers d'autres projets.

Exemples de métissage, le guitariste rock et funk Seb Martel et le chanteur folk Piers Faccini se sont réunis avec le joueur de n'goni malien Badjé Tounkara (samedi 10 décembre, scène Jean-Roger Caussimon à Tremblay-en-France).

Outhouse Ruhabi rassemble depuis 2007 Outhouse, un groupe de free jazz anglais, et Ruhabi, une formation de Gambiens joueurs de sabar, un tambour emblématique de la pointe ouest de l'Afrique Noire (samedi 19 novembre, salle des fêtes de Sevran).

Autre exemple de métissage, l'écriture savante et les voix lyriques rejoignent la tradition orale africaine avec la rencontre entre l'Ensemble Sequenza 9.3 et la chanteuse malienne Mah Damba sur des arrangements pour voix et percussions de Franck Tortiller et Pierre Marcault (le vendredi 2 décembre, Salle Jacques Brel à Pantin).

Des stars africaines au programme, de Femi Kuti à Boubacar Traoré


Africolor invite aussi les figures historiques de la musique africaine, passeurs des musiques d'Afrique et de l'Océan Indien. Le Nigérien Femi Kuti (dimanche 4 décembre à MC 93, Bobigny), perpétue l'afro-beat de son père Fela. Le grand poète Réunionnais Danyel Waro, sera seul sur scène, accompagnant sa voix au kayanm, petite percussion (vendredi 16 décembre au Cap, à Aulnay-sous-Bois).

Sans oublier Boubacar Traoré, légende de la musique malienne (samedi 26 novembre, aux Espaces V - Roger Lefort à Villepinte).

Africolor fait un détour par les Antilles avec Edmond Mondésir, qui modernise la tradition du bambour bèlè martiniquais (vendredi 9 décembre au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis). Et par le Proche-Orient avec les frères oudistes palestiniens du Trio Joubran (mercredi 30 novembre au Théâtre des Bergeries de Noisy-le-Sec).

Le festival se terminera le samedi 17 décembre par un grand "Bal de l'Afrique enchantée", avec Zao et Sayon Bamba, au Blanc-Mesnil.

Toutes les infors sur les concerts, et une sélection de films aussi, sur le site d'Africolor.