Mort de Didier Bonaventure Deigna, batteur et choriste du groupe Magic System

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/05/2016 à 19H36, publié le 03/05/2016 à 18H58
Magic System se produit lors de la soirée des Grands Prix de la Sacem 2015, le 30 novembre 2015. Le groupe ivoirien venait de recevoir le Grand Prix des musiques du monde.

Magic System se produit lors de la soirée des Grands Prix de la Sacem 2015, le 30 novembre 2015. Le groupe ivoirien venait de recevoir le Grand Prix des musiques du monde.

© SADAKA EDMOND/SIPA

Le batteur, choriste et chef d'orchestre du groupe ivoirien Magic System, Didier Bonaventure Deigna dit Pépito, est décédé par noyade, dimanche 1er mai à Jacqueville, dans le sud de la Côte d'Ivoire, à l'âge de 46 ans. Un drame qui intervient une semaine après la mort de Papa Wemba, sur scène à Abidjan, au cours du festival organisé par Magic System.

Magic System "a le regret et la profonde douleur d'annoncer le décès de son batteur et chef d'orchestre Didier Bonaventure Deigna dit Pépito, survenu le dimanche 1er mai dernier par noyade à Jacqueville (sud) dans sa 46e année", souligne le groupe dans un communiqué.

Batteur et chef d'orchestre du groupe depuis seize ans

Le musicien qui séjournait dans la station balnéaire est "décédé en tentant de sauver de la noyade une personne", a expliqué un membre de sa famille. Les plages de la côte ivoirienne sont réputées dangereuses et les secours déplorent régulièrement des noyades. 
 
Didier Bonaventure Deigna était le chef d'orchestre du groupe depuis seize ans, c'est-à-dire qu'il "veillait à la bonne tenue de notre orchestre musical et de la bonne symphonie durant toutes ses années et des nombreux concerts des Magiciens dans le monde entier", explique le groupe dans son site Facebook. La mort de ce membre du groupe star de la musique ivoirienne intervient une semaine après celle de l'idole de la chanson congolaise Papa Wemba, mort sur scène le 24 avril à Abidjan où il participait à  la 9e édition du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (Femua), justement organisé par Magic System. 

Le quartier d'Anoumabo a vu naître le groupe Magic System dans les années 1990. Après trois albums au succès mitigé, c'est grâce au remix d'un des titres, "Premier Gaou" par Bob Sinclar, en 2002, que le groupe se fait connaître en France et en Europe.
Les succès s'enchaînent alors avec quelques albums comme "Un Gaou à Paris", "Petit Pompier", "Cessa kié la vérité" et enfin "Africainement Vôtre", sorti en 2014 et contenant le single "Magic in the Air".