Mondial Folk : Tadalat défend la cause Touareg devant le public breton

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/08/2013 à 17H27, publié le 20/08/2013 à 15H53
Tadalat © Tadalat

Pas de groupe égyptien cette année au Mondial Folk de Plozévet dans le Finistère. La formation invitée n'a pas pu venir à cause des évènements politiques qui secouent le pays. Tadalat, en revanche, a pu rejoindre la Bretagne. Le groupe Touareg est en exil depuis que les Salafistes interdisent sa pratique musicale dans le Nord du Mali.

Reportage : Catherine Aubaile, Frédérique Huet, Erwan Kermarec, Goulven l'Her :
Le courant musical dont est issu Tadalat a longtemps été porté par le groupe Tinariwen. Né dans les années 80, ce dernier était l'emblème d'une musique nouvelle, révolutionnaire et artistique, portée par des guitares électriques. Elles ont été rapportées par les Touaregs d'un premiers exil forcé causé par la famine sur leurs territoires, dans les années 70 et 80. Si l'on compare souvent ce son au rock ou au blues, il a sa propre couleur, et son histoire.
La pochette d'un "live" au "Festival au désert" © DR
Porté par Tinariwen, et les représentants de toutes les musiques et cultures Touareg,  le Festival du Désert a vu le jour en 2001.  Il a eu lieu chaque hiver dans l'extrême nord du Mali et a attiré des musiciens et festivaliers du monde entier (Robert Plant des Led Zeppelin, Bono, Damon Albarn, Manu Chao...), avant de devoir cesser l'an dernier à cause de l'arrivée des islamistes. Ces derniers, qui ont instauré la charia, interdisent la musique et le chant. Ce sont donc des musiciens en exil que l'on croise désormais, à l'image des Tadalat.