Mariana Ramos, la nouvelle voix du Cap-Vert nous offre "Bandera"

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 10/02/2016 à 17H46, publié le 10/02/2016 à 17H25

Mariana Ramos a grandi au Cap-Vert. Fille spirituelle de Cesaria Evora, elle sort "Quinta", un album de musiques traditionnelles enregistré sur place. Invitée du journal de 13 heures de France 2, Mariana Ramos nous offre "Bandera" en live.

Mariana Ramos est une artiste du monde. Née au Sénégal, elle a grandi au Cap-Vert et vit désormais à Paris. "Quinta" est son cinquième album. Elle a fait du chiffre 5 son chiffre fétiche. Elle est née un 5 juillet, date de l'indépendance du Cap-Vert où elle a tenu à enregistrer cet opus : "Il y a longtemps que je désirais faire un album traditionnel. Je me suis dit : je vais prendre mon temps mais j'irai au pays faire cet album. J'ai eu différentes propositions de rythmes de chaque île".


Quand on parle du Cap-Vert la comparaison avec Cesaria Evora est inévitable. Comment Mariana le vit-elle? Elle rit :

Cesaria était notre ambassadrice et le restera toujours. Il n'y a qu'une Cesaria. Elle restera celle qui a ouvert la grande porte à tous ses héritiers.


Bercée par les chansons de la Diva aux pieds nus, Mariana Ramos n'en nourrit pas moins une vraie admiration pour Claude Nougaro, Edith Piaf mais aussi pour Sarah Vaughan, Ella Fitzgerald ou Rickie Lee Jones. Elle a aussi fait partie d'un groupe de rock et elle s'est nourrie de tous ces courants musicaux. 

Les chansons de Mariana Ramos parlent du monde d'aujourd'hui, des mouvements migratoires :

Les Capverdiens aiment bien exprimer la Saudade, chanter la séparation, l'éloignement, la terre, l'amour, la femme dont la vie n'est pas toujours facile

 


Sur le plateau de France 2, Mariana Ramos interprète "Bandera", accompagnée notamment du saxophoniste de Cesaria Evora.