La mort du chanteur italien Gianmaria Testa

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/03/2016 à 14H07, publié le 30/03/2016 à 13H59
Gianmaria Testa le 11 octobre 2006 à Paris

Gianmaria Testa le 11 octobre 2006 à Paris

© Bertrand Guay / AFP

Le chanteur italien Gianmaria Testa, qui avait connu le succès en France, est mort d'un cancer à l'âge de 57 ans, indique mercredi sa page Facebook.

L'auteur, compositeur et interprète de dizaines de chansons, dont beaucoup sont d'abord sorties en France, souffrait d'une tumeur depuis 2015, comme il l'avait lui-même confié dans une interview.

Né le 17 octobre 1958 à Cavallermaggiore, près de Cuneo, non loin de la frontière française dans le nord-ouest de l'Italie, Gianmaria Testa commence d'abord par travailler dans les chemins de fer. Il sera même chef de gare à Cuneo avant de choisir sa passion, la musique et la chanson. Il a toutefois longtemps conservé ce poste malgré le succès dans la musique.

En 1993 et 1994 il remporte le Premier Prix du Festival de Recanati (consacré aux jeunes auteurs-compositeurs). Lors de la deuxième édition de ce festival, il rencontre la productrice française Nicole Courtois Higelin, selon le site internet de l'artiste. Cette rencontre déterminante sera à l'origine des cinq premiers albums de Gianmaria Testa jusqu'en 2002.

Gianmaria Testa et Gabriele Mirabassi (clarinette) interprètent "Polvere di gesso" en 2013 à Vienne, en Autriche. La chanson était sortie dans l'album "Lampo" en 1999.

Adopté par le public français

En 1995, son premier album, "Montgolfières", sort chez Label Bleu. Adopté par le public français, il chante en italien d'une "belle voix sourde" qui dit "un monde de vent et de mémoire, de terre et de brouillard, d'objets qui volent d'un ciel à l'autre et de femmes dans les gares qui s'en vont au bras d'un autre sans se retourner", selon la biographie mise en ligne sur son site.

Son univers musical est aussi personnel que mélangé - tango, bossa, habanera, jazz - et ses textes souvent très poétiques sont écrits avec une très grande simplicité. Il donne quantité de concerts dont un à l'Olympia à Paris qui le révèle enfin dans son propre pays. Son dernier disque, "Men at work", sort en 2013, un "live" qui suit une longue tournée en Allemagne.

Sa disparition a été annoncée mercredi matin sur sa page Facebook.

Gianmaria se n'è andato senza fare rumore. Restano le sue canzoni, le sue parole. Resta il suo essere stato uomo dritto, padre, figlio, marito, fratello, amico.

Posté par Gianmaria Testa sur mercredi 30 mars 2016

 

Gianmaria Testa chante "Dentro la tasca di un qualunque mattino" en 2014 lors d'une session acoustique pour Le Cargo. La chanson figure sur l'album "Montgolfières" (1995)