La mort du chanteur brésilien Luiz Melodia

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 04/08/2017 à 18H50, publié le 04/08/2017 à 15H56
Luiz Melodia au festivlal de Montreux le 6 juillet 2012

Luiz Melodia au festivlal de Montreux le 6 juillet 2012

© Emmanuel Joffet / Sipa

Chanteur au groove sensuel, s'exprimant au travers de la MPB (musique populaire brésilienne), la samba, le rock, la soul ou le blues, le très attachant compositeur et interprète brésilien Luiz Melodia vient de mourir ce vendredi matin à Rio de Janeiro. Âgé de 66 ans, il était soigné depuis plusieurs mois pour un cancer de la moelle osseuse.

En près de 45 ans de carrière, il a signé de nombreuses chansons devenues des classiques de la musique brésilienne, parmi lesquelles "Pérola Negra", "Juventude Transviada", "Negro Gato", "Codinome Beija-Flor", "Magrelinha"...
Luiz Melodia chante "Pérola Negra", "Juventude Transviada" et "Negro Gato" en concert

Dans un dernier message posté sur Facebook, le 25 juin dernier, Luiz Melodia avait voulu rassurer ses admirateurs en saluant "son équipe médicale, l'amitié, l'amour". "Je vais mieux. Je remercie de tout cœur tous ceux qui ont prié, m'ont soutenu, m'ont souhaité un bon rétablissement. Je promets de les payer en retour avec beaucoup de musique !"
Luiz Melodia, dont le cancer s'était aggravé, était soigné à l'hôpital Quintas d'Or, à Rio de Janeiro.

Une carrière foisonnante et éclectique

Né le 7 janvier 1951 dans le centre de Rio de Janeiro, de son vrai nom Luiz Carlos dos Santos, Luiz Melodia était le fils d'un sambiste et compositeur, Oswaldo Melodia, qui rêvait que son fils devienne médecin. Contrariant les espoirs paternels, le jeune Luiz a démarré sa carrière en 1963 en jouant avec le chanteur Mizinho, tout en travaillant dans une imprimerie. En 1961, il forme un ensemble musical appelé Os Instantâneos avec Mizinho et deux autres artistes. Melodia passe ses années de jeune musicien bercé par la bossa nova, dont il joue les succès et dont il s'inspire pour ses premières compositions. Cette influence majeure se mélange à celle de la samba, omniprésente dans les collines de Rio où il vit alors, contribuant à forger une griffe très personnelle.

Repéré par le poète Wally Salomão, il rencontre par son intermédiaire la chanteuse Gal Costa, qui le considèrera comme l'un de ses compositeurs préférés. Elle interprète sa chanson "Pérola Negra" qui sera le premier grand succès de la carrière de Luiz Melodia, en 1971, sur son enregistrement live "Gal a todo vapor". La carrière du jeune homme est lancée.
Gal Costa chante "Pérola Negra" de Luiz Melodia (1971)
Une autre grande voix féminine du Brésil, Maria Bethânia, enregistrera dans la foulée ce succès de Luiz Melodia, ainsi que la chanson "Estácio, holly Estácio" qui figure dans le premier album studio du jeune artiste, intitulé "Pérola Negra" (1973), un premier opus d'une discographie qui en comptera seize.
Luiz Melodia : "Estácio, Holly Estácio", extrait de l'album "Pérola Negra" (1973)
Avant de sortir son premier album, le chanteur a adopté définitivement le nom d'artiste Luiz Melodia, dans la continuité du nom de scène de son père. Son style si particulier et son esprit irrévérenvieux lui valent alors un statut à part, comparable à celui d'un João Bosco. En 1976, son deuxième album "Maravilhas contemporâneas" assied son succès, ainsi que "Mico de circo" en 1978.
Luiz Melodia : "Juventude Transviada", extrait de l'album "Maravilhas Contemporâneas" (1976)
Par la suite, la carrière de Luiz Melodia prendra une tournure internationale avec des participations à des festivals européens, notamment en France et en Suisse, à Montreux. En juin 2012, nous avions rencontré Luiz Melodia de passage à Paris avant un concert inoubliable au New Morning. Sauf erreur, son dernier concert en France.
Luiz Melodia : "Codinome beija-flor" (extrait de l'album "Nós" sorti en 1980) à la télévision brésilienne

Les artistes brésiliens lui rendent hommage

Gilberto Gil a rendu hommage à Luiz Melodia en postant sur Twitter une photo de lui avec le chanteur disparu.

Djavan a salué sur Twitter celui qui "avait déjà Mélodie pour nom". "Grand Luiz, la musique brésilienne ressent une très grande nostalgie."

Gal Costa lui a également rendu hommage sur les réseaux sociaux : "Je t'aime, ma perle noire", a-t-elle notamment écrit sur Twitter.

Luiz Melodia chante "Poeta do Morro" (extrait de l'album "Pintando a Sete" sorti en 1991) en public en 2016