La Compagnie créole garde le moral avec un nouvel album lundi

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/06/2015 à 16H57, publié le 21/06/2015 à 16H53
Guy Bevert, Clemence Bringtown, Jose Sebeloue et Julien Tarquin, quatre membre de La Compagnie créole (2015)

Guy Bevert, Clemence Bringtown, Jose Sebeloue et Julien Tarquin, quatre membre de La Compagnie créole (2015)

© BERTRAND GUAY / AFP

Leurs tubes gorgés de soleil antillais, "C'est bon pour le moral", "Au bal masqué" ou "Ça fait rire les oiseaux", ont marqué les années 1980. Plus de 30 ans après ses grands succès, la Compagnie Créole entend bien continuer à "faire la fête" avec son nouvel album dans les bacs lundi.

"On continue à apporter la bonne humeur. On est dans un monde qui a de plus en plus besoin de joie, entre la violence, les intolérances, les guerres, nous on oeuvre pour l'amour et la bonne humeur!", souligne Clémence Bringtown, chanteuse d'un groupe populaire qui a connu son heure au milieu des années 1980 et continue aujourd'hui à se produire sur scène, comme samedi soir sur la Promenade des Anglais à Nice pour le concert de la Fête de la musique diffusé sur France 2.

La Compagnie créole à la Fête de la musique 2015 à Nice : medley

Baptisé "Carnavals du monde", le nouveau disque de la Compagnie Créole s'inspire des thèmes de grands carnavals du monde. "Il y a des reprises de thèmes connus, du Brésil, du Canada, de France et d'Italie", explique la chanteuse pour qui le carnaval est "un moment qui resserre le lien entre les gens, un exutoire chez nous", aux Antilles.

L'album contient aussi une chanson pour remercier les fans du groupe, "Fiesta anniversaire", reprenant l'entêtant thème de fête popularisé par le groupe Steam avec sa chanson "Na Na Hey Hey Kiss Him Goodbye" en 1969.

 "Dans cette chanson, on reprend les titres de nos chansons connues. C'est une façon d'inviter le public à souffler avec nous les bougies de notre anniversaire, c'est un best-of en une seule chanson!", s'amuse la Martiniquaise Clémence Bringtown, qui compose le groupe avec le Guadeloupéen Guy Bevert (batterie/chant), le Martiniquais Julien Tarquin (basse/chant), le Guyanais José Sébéloué (guitare/chant) et sa fille Joanna Bringtown (choeurs).