L'émouvante aventure d'Orpheus XXI, orchestre de réfugiés créé par Jordi Savall

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/09/2017 à 17H06, publié le 15/09/2017 à 13H50
L'orchestre Orphéus XXI en répétition à la Saline royale d'Arc-et-Senans, dans le Doubs. 

L'orchestre Orphéus XXI en répétition à la Saline royale d'Arc-et-Senans, dans le Doubs. 

© Capture d'écran France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Orpheus XXI est un projet musical européen initié par le grand gambiste catalan, Jordi Savall. Objectif : former un orchestre réunissant des musiciens professionnels réfugiés afin de favoriser leur intégration en Europe et de transmettre leur culture. Cette formation musicale inédite va donner des cours à des jeunes dans des conservatoires, écoles et centres d'accueil pour migrants.

Le 16 avril 2016, Jordi Savall vient jouer avec les réfugiés de la jungle de Calais. 

Le 16 avril 2016, Jordi Savall vient jouer avec les réfugiés de la jungle de Calais. 

© DENIS CHARLET / AFP
Le projet est né en avril 2016. Jordi Savall était allé jouer dans la jungle de Calais, improvisant un concert avec sa viole de gambe, accompagné par des musiciens rencontrés sur place. Estimant qu'on ne peut "pas avoir le privilège de jouer dans les plus belles salles du monde et rester à l'écart de la grave crise que traverse notre société", le musicien catalan s'est tourné vers l'Union Européenne pour trouver des financements et monter son projet. Son nom : "Orpheus XXI, musique pour la vie et la dignité". Le projet est mené en partenariat avec des associations d'aide aux migrants. 

Objectifs du projet Orpheus XXI

1/ Permettre aux enfants réfugiés de s’exprimer et communiquer par la musique avec des personnes qui ne parlent pas leur langue maternelle et possèdent d’autres références culturelles.

2/ Faire prendre conscience aux enfants réfugiés que malgré les guerres et exils qu’ils ont vécus, la musique est un vecteur de compréhension de leur passé qui les aidera à se construire en tant que citoyens.

3/ Offrir des opportunités d’insertion professionnelle aux jeunes musiciens réfugiés.

4/ Donner aux réfugiés la possibilité de redécouvrir les musiques savantes et traditionnelles de leur propre pays, puis de les partager le plus largement possible avec les Européens afin d’offrir à ces derniers la chance de découvrir et de comprendre la population réfugiée.

5/ Soutenir la diffusion de ce travail collaboratif et interculturel dans le cadre d’une tournée européenne.

La rédaction de France 3 Bourgogne-Franche-Comté a consacré un feuilleton au projet Orpheus XXI.
Reportages : C. Schulbaum / F. Petit / S. Linozzi / M. Blanc

Episode 1 : 
Les auditions pour recruter les musiciens de l'orchestre se sont déroulées à la Saline royale d'Arc-et-Senans, dans le Doubs, où Jordi Savall est en résidence. Syriens, Kurdes, Turcs, Biélorusses, Soudanais... Des réfugiés sont venus de toute l'Europe pour auditionner auprès des musiciens de la troupe de Jordi Savall. Une vingtaine d'entre eux vont être recrutés. 
Episode 2 : 
Les musiciens de l'orchestre Orpheus XXI ont été sélectionnés et ils commencent les répétitions. Chacun partage sa culture d'origine et son histoire. Parmi les candidats retenus : Anastassia Louniova, une chanteuse et musicienne biélorusse qui a dû fuir son pays en 2012 et qui a trouvé refuge en France. 
Episode 3 : 
C'est le grand jour : Jordi Savall, le maître catalan, rend visite à l'orchestre recruté par ses collaborateurs. Il semble très ému et satisfait du résultat. Pour lui, cette formation est "un vrai dialogue des âmes".

Episode 4 : Depuis 22 ans, au coeur de juillet, Arles accueille les musiques du monde dans son festival "Les Suds". Les musiciens d'Orpheus XXI sont prêts pour leur premier concert. Au programme, des musiques kurdes, syriennes ou égyptiennes. Une première très émouvante pour les musiciens rejoints sur scène par un Jordi Savall "ému, comblé, touché par une telle richesse et une réussite artistique et humaine extraordinaire. Un moment de grâce". 


Orpheus XXI en concert dimanche 17 septembre à 17h00  au Grand Kursaal de Besançon