"Jorjuna": le voyage musical des Bretons de Kazut de Tyr au Kurdistan d'Irak

Par @Culturebox
Publié le 23/08/2017 à 11H17
Kazut de Tyr au Studio de l'Ermitage à Paris le 16 mars 2017 pour les 10 ans du label Hirustica

Kazut de Tyr au Studio de l'Ermitage à Paris le 16 mars 2017 pour les 10 ans du label Hirustica

© Capture d'écran Youtube

Plozévet en Bretagne a réuni plus de 800 artistes venus du monde entier à l'occasion du festival Mondial'Folk du 18 au 22 août. Pour l'occasion, les Bretons de Kazut de Tyr qui reviennent d'un voyage musical au Kurdistan d'Irak ont présenté leur nouvel album "Jorjuna" avec le barde kurde Rusan Filiztek.

Lorsque l'on écoute Kazut de Tyr, c'est un esprit de fête et de partage qui nous envahit. Leur nouvel album "Jorjuna" en est la preuve. Ces musiciens bretons ont pour habitude de voyager aux quatre coins du monde pour nourrir leur musique de multiples influences. Pour cet opus, ils se sont arrêtés au Kurdistan d'Irak. 

Reportage France 3 Iroise M. Le Morvan / V. Morzadec / D. Dallemagne / R. Gurgand

On y était en 2014, on travaillait avec des Kurdes jusqu'à que ce que Daesh arrive. Nous avons dû partir mais nous avons souhaité continuer cette collaboration ici en invitant un chanteur que nous avions rencontré.

Gaby Kerdoncuff, trompettiste et chanteur à Kazut de Tyr
Aujourd'hui, c'est le chanteur et joueur de saz, Rusan Filiztek, qui accompagne le groupe sur l'album. Etudiant à la Sorbone en ethnomusicologie, il perpétue la tradition des "dengbej", les bardes-berger du Kurdistan. Alors, avec une voix puissante "que la montagne lui donne, le berger raconte une histoire" explque Rusan. 
Rusan Filiztek perpétue la tradition des "dengbej"

Rusan Filiztek perpétue la tradition des "dengbej"

© Nicolas Roucou
Ce chant si particulier a aussi permis à Rusan d'apparaître sur les écrans de cinéma. Le musicien est présent dans le dernier film de Tony Gatlif : "Djam". 

Plozévet, carrefour international du folklore

A eux seuls, les membres de Kazut de Tyr incarnent tout le cosmopolitisme de Mondial'Folk car les six musiciens vivent leur quête artistique à travers les voyages. Par leur musique, ils opèrent des rapprochements entre les sonorités d'Europe Centrale et du Moyen-Orient. 

Reportage France 3 Iroise M. Le Morvan / V. Morzadec / D. Dallemagne / R. Gurgand

C'est une tradition qui perdure depuis 1974. La troisième semaine d'août, la petite ville de Plozévet multiplie par dix sa population, passant de 3 000 à 30 000 habitants. A l'origine, c'est grande fête du folklore international s'appelait "La fête des binious". L'internationalisation était encore bien loin mais cette manifestation était déjà considérée comme l'une des plus belles de la région. C'est dix ans plus tard que les premiers groupes internationaux font leur apparition. Depuis la création du festival plus de 8000 artistes internationaux ont fait le déplacement entre Quimper et la Pointe du Raz.