I Muvrini prépare un concert pour la paix avec des collégiens corses

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/04/2016 à 16H49, publié le 19/04/2016 à 15H52
I Muvrini en concert au zénith en mars 2016 

I Muvrini en concert au zénith en mars 2016 

© Maxxpp

Le groupe corse I Muvrini prépare un grand concert à Ajaccio avec des collégiens venus de toute la Corse. Le spectacle, autour du thème de la paix et de la fraternité sera composé d'une dizaine de chansons d'Invicta, son dernier album mêlant corse et français.

I Muvrini n'a pas fini de délivrer des messages de paix, d'espoir et de fraternité. Récemment, le plus célèbre groupe corse a donné un concert à Bruxelles avec Zuflucht, une chorale de réfugiés syriens. Le groupe a mis du baume au coeur au public belge avec son discours humaniste. A peine terminé, le voilà déjà en pleine préparation de ce nouveau projet autour du thème de la non violence qui, cette fois, se déroulera sur l'ile de Beauté.

Un grand concert le 17 mai à Ajaccio

Un grand concert avec une chorale de collégiens venus de 12 établissements scolaires de toute la Corse. Jean-François Bernardini, le leader charismatique, participe avec ces jeunes aux répétitions avant le Jour J qui se déroulera sur la scène du Pallatinu le 17 mai à Ajaccio. L'occasion pour cette grande chorale d'un soir d'interpréter des chansons mélant le français et le corse. Un symbole de générosité comme un beau pied de nez au flot de violences qui a secoué l'Île de Beauté en décembre dernier. 

Reportage : Sylvie Wolinski - Franck Rombaldi - Fabien Bernardini - Laurent Gillot 

Pour I Muvrini, la non-violence s'apprend, même dans les écoles. Très loin d'avoir un discours galvaudé, le groupe corse s'engage profondément pour la paix depuis 12 ans avec notamment la création d'une fondation "Umani". Une fondation qui milite aussi pour le respect de la terre, le travail local et les mouvements citoyens. L'association organise chaque année des Universités de la non-violence et prochainement, les 21, 22 et 23 avril, les journées de la non-violence, à Ajaccio. Contrairement aux idées reçues, la Corse est la première région de France pour les formations à la non-violence, comme l'explique ici Jean-François Bernardini.