Hadouk Trio : un concert samedi à Paris pour les 70 ans de Didier Malherbe

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 02/02/2013 à 14H03, publié le 31/01/2013 à 22H56
Le Hadouk Trio de gauche à droite : Loy Ehrlich, Steve Shehan, Didier Malherbe

Le Hadouk Trio de gauche à droite : Loy Ehrlich, Steve Shehan, Didier Malherbe

© Dominique Vérité

Groupe phare de la "world music" made in France, imprégné des cinq continents, multi-instrumental, l'ensemble de Didier Malherbe, Loy Ehrlich et Steve Shehan se produit samedi soir Salle Gaveau. Cela constitue une belle occasion de fêter le 70e anniversaire du premier cité, cofondateur du Hadouk Trio et célèbre joueur de doudouk, avant la sortie d'un coffret regroupant quatre albums, chez Naïve.

Le Hadouk Trio existe depuis 1996. Il a été fondé par Didier Malherbe et Loy Ehrlich. Amis de plus de quarante ans, les deux musiciens se sont rencontrés au sein du groupe de rock progressif Gong, dans lequel Malherbe a joué entre 1969 et 1977 et que Ehrlich a rejoint en 1970. Après un premier disque sorti en 1996 ("Hadouk", contraction des noms des principaux instruments joués par les deux musiciens, le hajhouj, basse africaine, et le doudouk, hautbois arménien), le duo est devenu trio en 1997 avec l'arrivée du percussionniste Steve Shehan.
Le Hadouk Trio joue "Baldamore" en live (2007)
Au fil du temps, les musiciens du groupe ont élargi la palette de leurs instruments. Initialement saxophoniste, Didier Malherbe s'est diversifié avec les flûtes, la clarinette alto, l'ocarina, le khên du Laos (un orgue à bouche), mais surtout avec le doudouk arménien pour lequel il a eu un coup de coeur absolu en 1995. Loy Ehrlich, fasciné par les musiques gnawa ou de l'Océan Indien, joue du hajhouj, de la kora (harpe-luth africaine), de la sanza (instrument à percussion africain) et des claviers. Enfin, l'Américain Steve Shehan pratique toutes sortes de percussions, du djembé aux congas. Individuellement, chacun de ces musiciens a collaboré avec des monstres sacrés des planètes world et pop (Peter Gabriel - pour ne citer que lui - pour Malherbe et Ehrlich, Paul McCartney pour Shehan...).
Le Hadouk Trio joue "Shamanimal" en live...
Lauréat en 2007 d'une Victoire du Jazz (catégorie "artiste ou formation instrumentale"), le trio a sorti un peu moins d'une dizaine d'albums, enchantant ses admirateurs par ses musiques subtiles, aériennes et colorées. Quatre disques, "Shamanimal" (1999), "Utopies" (2006), "Baldamore" (2007, un "live" au Cabaret Sauvage, à Paris) et "Air Hadouk" ressortent dans le coffret édité par le label Naïve. Samedi soir, Salle Gaveau (c'est là que le groupe a reçu sa Victoire du Jazz il y a quelques années), le trio célèbrera non seulement cette parution (annoncée pour le 12 février), mais aussi les 70 ans de Didier Malherbe : ils les a fêtés le 22 janvier, mais ne les paraît pas. Une belle soirée à ne pas manquer.

Hadouk Trio en concert à Paris
Samedi 2 février 2012, Salle Gaveau, 20h30
45-47, rue de la Boétie
75008 Paris
Renseignements : 01 49 53 05 07 ou ici
Hadouk Trio - photo carrée

© DR