Francofolies : le voyage en mandoline de Féloche sur l'île de la Gomera

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/07/2015 à 16H13, publié le 13/07/2015 à 15H31

Le chanteur "Féloche" a donné un concert dimanche à la chapelle Fromentin, dans le cadre des "Folies Matinales" des "Francofolies de La Rochelle". Un lieu intimiste qui sied bien à l’univers singulier du poète-voyageur.

"Féloche" est un habitué des "Francos". Depuis 2009, le chanteur revient régulièrement à La Rochelle. Dimanche, il se produisait aux "Folies Matinales", accompagné du "Mandoline Orchestra".
 
Reportage : V. Pretot / M. Millet / C. Rio / J. Deba
 

"Silbo", un deuxième album très personnel

 
Lors de ses concerts, comme dans son dernier album "Silbo" (2013), Féloche nous fait voyager, des bayous de Louisiane aux sonorités balkaniques des Carpates. Mais la part personnelle de l’album réside avant tout dans son titre, "Silbo". Ce terme désigne le langage sifflé des Gomeros, habitants de l’île de la Gomera, située dans les Canaries (Espagne). Ils l’utilisent pour communiquer à travers les montagnes. Ce langage a été transmis à Félix (vrai prénom de "Féloche") par son beau-père, l’indépendantiste Bonifacio Santos Herrera, réfugié politique en France assassiné il y a quelques années dans des circonstances troubles. A 11 ans, "Féloche" se rend seul sur l’île de la Gomera. Ce voyage l'a tellement marqué qu'il en a fait un disque.
"Silbo", titre phare de "Féloche"

Personnage à part sur la scène musicale française, "Féloche" est un ovni sur lequel on a pas fini de s'émerveiller.