Festival interceltique : l'Australie est à l'honneur pour cette 46e édition

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/08/2016 à 15H26, publié le 03/08/2016 à 15H21
Des musiciens lors de la grande parade, le 7 août 2011, au Festival interceltique de Lorient. 

Des musiciens lors de la grande parade, le 7 août 2011, au Festival interceltique de Lorient. 

© FRED TANNEAU / AFP

Le rendez-vous incontournable des diasporas celtes s'ouvre ce vendredi, à Lorient. Jusqu'au 14 août, le Festival interceltique (Morbihan) va consacrer sa 46e édition à l'Australie. Plus de 160 artistes se produiront sur la scène australienne du festival, dont la harpiste prodige Siobhan Owen.

Sur l'affiche du Festival Interceltique de Lorient (FIL) cette année, il n'y a pas de triskèle, de trèfle à quatre feuilles ou d'épée… mais un kangourou. Comme en 2006, le festival des diasporas celtes met l'Australie à l'honneur, du 5 au 14 août. Sur l'île-continent, plus de la moitié de la population est d'origine celtique, essentiellement irlandaise et écossaise.

Pour la grande soirée d'ouverture samedi 6 août, la référence du folk australien Eric Bogle se produira. La "Grande Nuit de l'Australie", lundi 8 août, résonnera au son de la jeune prodige, Siobhan Owen, joueuse de harpe et soprano. Durant dix jours, la scène australienne du festival rassemblera plus de 160 artistes, parmi lesquels le guitariste acoustique Tommy Emmanuel et Archie Roach, la voix des aborigènes.

70 ans de Sonerion, l'association des sonneurs bretons

Cette année, le FIL sera marqué par les 70 ans de la célèbre association des sonneurs bretons, Sonerion, qui fédère des dizaines de groupes de musique traditionnelle bretonne (bagadoù). Elle a joué un rôle clé après-guerre dans la préservation de l'héritage musical breton. Samedi 6 août, l'association sera le grand artisan du championnat national des bagadoù, dernière manche au parfum de compétition sportive qui permettra de décerner le titre de champion de Bretagne ("maout").

Aux sons des bombardes, caisses claires et cornemuses, les amateurs de musique celte pourront aussi applaudir 3.000 artistes en costumes de chaque "pays" lors de la traditionnelle grande parade des nations celtes. Cette édition marquera aussi le retour de Joan Baez (le 6 août), l'icône féminine du folk engagé, et du groupe irlandais The Corrs (le 13 août).

750.000 spectateurs attendus

Malgré un été plombé par deux attentats, les organisateurs du festival prévoient de faire rues, stades et salles combles – avec plus de 750.000 spectateurs attendus pour 120 spectacles, dont la moitié gratuits. "La billetterie marche très bien, 60% des entrées payantes ont été vendues. Il faut s'attendre à au moins autant de public que l'an dernier, voire un peu plus, les gens ne montrent pas d'inquiétude particulière", se félicite l'Asturien Lisardo Lombardia, directeur général du FIL, interrogé par l'AFP.

Côté sécurité, la mairie de Lorient annonce des mesures "considérablement renforcées", mais ne souhaite pas en communiquer la nature. Certains parcours ont par ailleurs été modifiés, comme celui du Triomphe des sonneurs, "pour des raisons sécuritaires et pour pouvoir utiliser les infrastructures déjà en place".

> Suivez en live le FIL grâce aux captations de Culturebox.