Fat Freddy’s Drop ose l'audace et l'impro au festival du bout du monde

Par @Culturebox
Publié le 08/08/2016 à 17H56
Une dernière soirée de folie au festival du Bout du Monde avec le groupe néo-zélandais Fat Freddy's Drop et son tromboniste Joe Lindsay

Une dernière soirée de folie au festival du Bout du Monde avec le groupe néo-zélandais Fat Freddy's Drop et son tromboniste Joe Lindsay

© France 3 / Culturebox

Pendant trois jours, Le Festival du Bout du monde, de la presqu'île de Crozon (Finistère) a rassemblé plus de 60 000 spectateurs. Au programme, musique et danse du monde entier avec les grands noms de la world's music. Les Néo-zélandais du Fat Freddy’s Drop ont clôturé le festival avec un grain de folie.

Chaque année la presqu'île de Crozon devient le lieu de tous les possibles et s'enflamme au son du festival du Bout du Monde. Ambiance festive, musique venue des quatre coins de la planète, les falaises prennent soudainement une allure internationale qui donne envie de prendre son envol. 
Au programme de la 17e édition toutes les musiques métissées se sont mêlées. Du jazz fusion au nouveau rock français en passant par la musique hybride totalement inclassable des Fat Freddy's Drop, on ose tout au bout du monde. 
Reportage : C. Louet / I. Frohberg / C. Pierret


Faire le show en Bretagne et au Bout du Monde 

Après trois jours de sons métissés et colorés, la scène du bout du monde a une dernière fois vibré sur les accords fous des Fat Freddy’s Drop. Les Néo-Zélandais n'hésitent pas à emprunter des sonorités dans divers styles musicaux. Au final, on se laisse entrainer par ce groove qui mélange un jazz teinté de rythmes technos, de funk brûlant, de reggae hybride, mais aussi de dub, hip-hop, folk, et de soul, le tout sur la voix tendre de Joe Dukie.
Il faut dire que cette musique unique est à l’image des membres du groupe : des fils d’immigrés européens, de Maoris et de Samoans. Ils sont multiethniques et pluriculturels, et ça se ressent dans leur musique.

Un partage de folie avec le public

Et c'est sur scène que Fat Freddy’s Drop affirme sa plus grande qualité : l'improvisation et la folie. 
Faire la fête avec le public c'est l'essence même du groupe. 
"On est toujours prêts à faire le show, on adore faire des performances en direct. On sait qu'on a beaucoup de chance de faire le tour du monde et de jouer notre musique partout, y compris en Bretagne", assure Scott Towers le saxophoniste du groupe. 

Le néo-zélandais qui ont sorti leur 4ème album “Bays” en octobre 2015 poursuivent leur tournée en France et dans le monde. 
9 Août 2016 : FESTIVALS TERRASSE DU PALAIS DES CANNES
11 Août 2016 : Lokerse FeestenLOKEREN, BELGIQUE 
12 Août 2016 : Luhmühlen, ALLEMAGNE 
13 Août 2016 : BRUSSELS SUMMER FESTIVA BRUXELLES, BELGIQUE 
14 Août 2016 : BOOMTOWN FAIR -WINCHESTER, ROYAUME-UNI 
16 Août 2016 : DOORNROOSJE NIJMEGEN, PAYS-BAS ...