Fado : un concert exceptionnel de Cristina Branco et Camané à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/05/2016 à 21H09, publié le 16/05/2016 à 18H47
Cristina Branco au Festival des Voix à Paris, janvier 2014

Cristina Branco au Festival des Voix à Paris, janvier 2014

© Sadaka Edmond / SIPA

Mercredi 18 mai, deux stars du fado vont se partager la même scène à Paris, Cristina Branco et Camané. Ces deux chanteurs portugais se produiront au Théâtre de la Ville pour un duo riche en émotions.

Cristina Branco et Camané, deux chanteurs portugais sensiblement de la même génération, qui appartiennent à la première vague de la renaissance du fado, dans les années 1990, sont exceptionnellement réunis à Paris mercredi 18 mai , pour un concert au Théâtre de la Ville.

Camané, né il y a 48 ans à Oieras à quelques kilomètres de Lisbonne, baigne depuis sa naissance dans le fado, la seule musique qu'écoutaient ses parents. Il a commencé à s'imprégner de ce chant avant ses dix ans. S'il n'a publié son premier album qu'en 1995, il écumait déjà le circuit du fado au Portugal depuis plus d'une décennie. Sans forcer sa voix, il a façonné depuis ses débuts un fado tout en nuances, sobre, intimiste.
Camané en concert à Ankara (Turquie) en mars 2015

Camané en concert à Ankara (Turquie) en mars 2015

© Volkan Furuncu / Anadolu Agency
José Mario Branco, son fidèle producteur depuis ses débuts, lui concocte des arrangements raffinés flirtant avec le jazz. Camané fut ainsi vivement critiqué par les puristes pour avoir utilisé dès son deuxième disque une basse électrique. Ses incartades ne l'ont pas empêché de rencontrer le succès. Il a vendu plus de six millions d'albums depuis ses débuts discographiques.

Un peu plus jeune, Cristina Branco, 43 ans, née à Almeirim, un village au nord de Lisbonne, a publié son premier disque en 2000. Contrairement à son aîné, elle n'a commencé à apprécier le fado qu'à partir de 18 ans, lorsque, jeune étudiante, son grand-père lui offre un disque de la grande Amalia Rodriguez. Tout en étant très fidèle à sa tradition, cette chanteuse naturelle s'attache à en renouveler le genre, en s'ouvrant par exemple, sur un de ses récents albums, "Fado Tango", au tango, à la chanson française et afro-cubaine.

Les chants de ces deux vedettes du fado seront magnifiés par les mélodies et les accords tissés par José Manuel Neto, l'un des plus talentueux ambassadeurs de la guitare portugaise. Ce musicien de 44 ans a accompagné au cours d'une riche carrière Antonio Zambujo, Carlos do Carmo, Ana Moura ou encore... Camané.