Battista Acquaviva, l'envol de la voix corse

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/08/2015 à 14H38, publié le 14/08/2015 à 12H43
Battista Acquaviva en concert à Bonifacio

Battista Acquaviva en concert à Bonifacio

© France 3 / Culturebox

Battista Acquaviva, l'une des révélations de la saison 4 de the Voice, revient en Corse avec des projets plein la tête. Après un premier album sorti en juin dernier, la jeune chanteuse mezzo-soprano poursuit son envol et suscite toujours autant l'intérêt des mélomanes. Au programme, un nouvel album, un concert au Bataclan de Paris et un documentaire autour de cette voix mystérieuse.

Battista Acquaviva était en concert privé sur ses terres à l'occasion du Black Moon Festival de Bonifacio. Un retour aux sources que la jeune chanteuse corse vit comme un véritable cadeau. Après une année "d'enfermement" pour l'émission The Voice, elle retrouve avec joie son public et son île et part sur d'autres horizons plus personnels. Un documentaire, une série de concerts et de nouvelles compositions. "Ça va être du chant spirituel d'abord, et, ensuite, de la variété, l'exploration de registres que ma voix ne connaît pas comme l'électro. Mais que (ma voix) reste elle-même." 
 
Reportage : F. Automarchi / N. Metauer / B. Pasbecq

Le mystère de la voix corse enfin dévoilé

Voix de sifflet très haut perché, Battista Acquaviva peut chanter plus de trois octaves. Une colorature exceptionnelle qui intrigue les musicologues et séduit le public lors de ses concerts. La jeune mezzo-soprano a conquis le coeur du jury de la dernière édition de The Voice avec le Psaume de David et tenu en haleine les téléspectateurs pendant quatre mois avant de s'effacer aux portes de la finale le 18 avril.

Cette présence mystérieuse, cette voix étonnante, ont fait l'objet de nombreuses analyses. Ému et fasciné, le documentariste Francis Guthleben souhaite écrire un film sur la jeune virtuose : "Sa voix me donne la chair de poule et elle me tire les larmes, à partir de cette émotion là j'ai eu envie de faire un documentaire."

Un album inspiré de ses racines

Après The Voice, Battista Acquaviva s'est encore enfermée en studio pour enregistrer son premier album. "Les chants de la liberté" mêle sacré et profane, en neuf langues différentes. "Le temps des Cerises", "Hasta Siempre" ou encore "Bella Ciao", Battista revisite en voix ces chants révolutionnaires qui donnent envie de prendre l'air.

"J'ai voulu montrer une filiation, tisser un lien entre ces douleurs universelles. En Corse, on ne chante pas pour faire beau, mais pour un idéal qui nous inspire", expliquait alors la chanteuse, particulièrement fière de représenter ses racines dans cet album. 

Battista Acquaviva sera en concert au Bataclan le 29 octobre 2015