"Ai se eu te pego" : un tube brésilien en tête des téléchargements français

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 23/02/2012 à 12H34
Michel Teló de passage à Madrid fin janvier 2012

Michel Teló de passage à Madrid fin janvier 2012

© J.J.Guillén / EFE / MAXPPP

Propulsée hors des frontières de son pays par une chorégraphie du footballeur Neymar, la chanson de Michel Teló, 31 ans, représentative des campagnes brésiliennes, très loin de Rio et de Bahia, caracole en tête des hit-parades.

"Ai se eu te pego" (Sharon Acioly / Antônio Dyggs)

L'équivalent de la musique "country"
Rien à voir avec la Samba ou la Bossa nova ! "Ai se eu te pego" ("si je t'attrape"), joyeuse chanson populaire interprétée par Michel Teló, porte l'étiquette "sertaneja", une forme de "country" de là-bas. Il y a encore peu de temps, cette musique du "sertão", de l'arrière-pays, était quasiment inconnue en dehors du Brésil. Or voilà que son tube le plus représentatif du moment a fait l'objet, la semaine dernière, de quelque 21.000 téléchargements répertoriés par Charts in France, révèle le quotidien "Libération" dans son édition de jeudi. La chanson devance "I will always love you" de feu Whitney Houston et la reprise de "Je l'aime à mourir" (de Francis Cabrel) par Shakira. Une brusque popularité liée au buzz footballistique des vidéos de Neymar, puis Cristiano Ronaldo...

La chorégraphie de Neymar...

Au Brésil, les représentants de la musique "sertaneja" connaissent une notoriété inimaginable de ce côté-ci de l'Atlantique. Le duo Tonico & Tinoco (voir vidéos ci-dessous) a vendu 150 millions de disques en plus de soixante ans de carrière (1930-1994), le temps de donner 40.000 concerts et d'enregistrer 83 disques... Un succès beaucoup plus important que celui de la Bossa nova, qui s'est bien mieux exportée à travers le monde. La formule du tandem ("dupla sertaneja") lancé par Tonico & Tinoco -guitare, accordéon, voix- a fait de nombreux émules au Brésil.