Salon des professionnels du classique, Musicora ouvre ses portes le 5 février

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/01/2016 à 09H52, publié le 25/01/2016 à 09H33
Vitrine d'un luthier parisien, Guy Coquoz.

Vitrine d'un luthier parisien, Guy Coquoz.

© Lorenzo Ciavarini Azzi/Culturebox

Le salon de la musique classique Musicora accueillera du 5 au 7 février à la Grande Halle de la Villette 250 stands professionnels et une multitude de concerts et d'ateliers, pour la deuxième année consécutive.

Le salon Musicora avait fait son grand retour l'année dernière pour sa 26e édition, à la Grande Halle, après plusieurs années de périodicité fluctuante. Le refaire cette année marque la première étape d'un renouveau, en tout cas c'est ce que souhaitent les organisateurs du plus "grand showroom d'instruments de musique en France", parrainé cette année par la comédienne et chanteuse lyrique Marianne James, qui animera un concert autour de la voix le dimanche 7 février, auquel les spectateurs seront invités à participer.

Des facteurs d'instruments aux conservatoires, toute la filière représentée

Outre les luthiers, archetiers, facteurs d'instruments, éditions de partitions, labels, écoles de musique, conservatoires et autres acteurs de la  musique, le salon accueille le grand public avec plus de 25 concerts et  événements musicaux sur quatre scènes au coeur de la surface d'exposition.
Guitares acoustiques d'un grand Guitar Center Strore à Times Square à New York.

Guitares acoustiques d'un grand Guitar Center Strore à Times Square à New York.

© RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

Musicora offre aussi aux conservatoires de Paris une scène ouverte tous les jours dans le cadre du salon. Chaque conservatoire a choisi son format : quatuor à cordes, orchestre symphonique, formation jazz, choeur, fanfare, ensemble de musique du monde, musique électro acoustique... Le programme de concerts des conservatoires est publié sur le site de Musicora et distribué sur place.

Directs

Enfin, France Musique sera en direct de Musicora le dimanche 7 février, avec 5 heures d'émission en public ("42e Rue", "La tribune des critiques de disques" et "Plaisirs du quatuor", avec le Quatuor Voce).