Musicora 2017 entre Orient et Occident, sous le parrainage d'André Manoukian

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/04/2017 à 16H58, publié le 27/04/2017 à 16H57
André Manoukian à Paris le 8 juin 2015

André Manoukian à Paris le 8 juin 2015

© Loïc Venance / AFP

L'édition 2017 de Musicora se déroule ce week-end (28, 29, 30 avril) à Paris, à la Grande Halle de la Villette. Le salon est ouvert à différents genres musicaux et de nombreux ateliers et conférences sont programmés. Des concerts ponctuent le week-end, parmi lesquels ceux du pianiste Simon Ghraichy, de l'ensemble de jazz de Pierre Bertrand et d'André Manoukian, parrain de la manifestation.


Musicora : teaser 2017

"Le jazz se réinvente" du côté de l'Orient

De nos jours, "le jazz se réinvente" plutôt du côté de l'Orient, explique André Manoukian, pianiste, patron du festival en haute altitude Cosmo Jazz et homme de télévision et de radio, sur le site de Musicora. Dimanche à 16H, il donne un concert en duo avec un joueur de duduk, instrument arménien qui tient autant de la flûte que du hautbois et qui ressemble étrangement à la voix humaine.

André Manoukian fait du teasing sur son concert du 30 avril 2017 (vidéo Couleurs Jazz)

L'Orient avec ses 50 modes, l'Inde, avec ses 1000 "râgas", ces motifs musicaux sur lesquels se construit l'improvisation, ont beaucoup à apporter à la musique occidentale, explique le facétieux artiste-animateur, cité par l'AFP. Parmi les musiciens qui irriguent aujourd'hui la musique de leurs "épices" d'Orient, André Manoukian mentionne le pianiste arménien Tigran Hamasyan, le compositeur, vocaliste virtuose et joueur de oud Dhafer Youssef, le trompettiste et pianiste franco-libanais Ibrahim Maalouf ou encore le contrebassiste de jazz israélien Avishai Cohen.

Le parrain de Musicora 2017 voit aussi émerger dans les anciennes républiques soviétiques "toute une génération de 30 à 40 ans formée par l'école russe qui a essaimé après la chute du Mur".

Temps forts musicaux, de Simon Ghraichy à Pierre Bertrand

Chaque année, Musicora invite un musicien pour un temps fort sur sa grande scène. Au programme ce week-end : le pianiste français Simon Ghraichy pour un hommage aux musiques latino-américaines (vendredi 17h), le sextet "Caja Negra" de Pierre Bertrand entre jazz et flamenco (dimanche 15h), le pianiste de jazz Thierry Maillard pour un hommage à Brel, Brassens, Ferré (vendredi 18h et 19h), la flûtiste Magali Mosnier pour un programme de compositeurs français (samedi 17h30), le vibraphoniste Franck Tortiller pour une rencontre avec le tubiste Michel Godard (dimanche 14h), entre autres artistes à suivre, ainsi que plusieurs concerts des conservatoires et des écoles.

La radio France Musique reçoit en exclusivité dans l'émission "42e rue", en direct du salon Musicora, l'équipe du "Fantôme de l'Opéra", qui interprétera quelques extraits de la comédie musicale annulée après l'incendie du théâtre Mogador en septembre dernier.

Sur trois jours, de vendredi à dimanche, le salon attend quelque 12.000 visiteurs sur les stands (200 exposants), aux nombreux ateliers (dont 80 dédiés aux enfants), aux quelque 30 concerts et 30 conférences au programme... L'an dernier, Musicora a accueilli 10.240 visiteurs (+20%), pour moitié professionnels et pour moitié du grand public.

Conférences, ateliers, concerts... le programme de Musicora 2017
> Programme du vendredi 28 avril
> Programme du samedi 29 avril
> Programme du dimanche 30 avril