Megadeth, Anthrax, Black Sabbath, Rob Zombie : quatre titans reviennent en 2016

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/01/2016 à 10H00, publié le 21/01/2016 à 12H05
Ozzy Osbourne, chanteur de Black Sabbath, durant la tournée Reunion Tour, le 11 octobre 2013 (Sao Paulo, Brésil)

Ozzy Osbourne, chanteur de Black Sabbath, durant la tournée Reunion Tour, le 11 octobre 2013 (Sao Paulo, Brésil)

© JF DIORIO / AGÊNCIA ESTADO / AFP

Nouvel album pour deux titans du "Big Four" du trash metal, triple actu pour Rob Zombie et les adieux de Black Sabbath. Les premiers émois de l'année 2016 sont suffisamment trash, rock et gore pour patienter jusqu'en juin, où pas moins de deux festivals métal attendent les fans : le tout nouveau Download festival France (Paris, 10-12 juin) et le traditionnel Hellfest (Clisson, 17-19 juin).

MEGADETH - "Dystopia"

Sortie le 22 Janvier 2016
J-1 avant la sortie du nouvel album de Megadeth, "Dystopia", et les trois titres déjà disponibles promettent une belle claque. Plus de trente ans après leur premier album, "Killing Is My Business... And Business Is Good!" Megadeth a encore des choses à dire sur la brutalité contemporaine, et va même littéralement nous immerger dedans : "Dystopia" explore la réalité virtuelle et va sortir en version augmentée dans une édition spéciale avec code d'accès dédié. Sous la direction de Blair Underwood (aperçu dans la série "Marvel : les Agents du S.h.i.e.l.d"), cinq titres ont été enregistrés en live à Los Angeles et, grâce à des lunettes de réalité virtuelle qu'il sera possible d'acquérir avec l'album, seront la base d'une immersion dans un monde dystopique tendance punk-rétro.

Avant-goût de la claque visuelle en préparation, le mois dernier sortait le clip graphique du jouissif "The Threat is Real" de l'illustrateur Liam Brazier, dans lequel le groupe lui-même est au centre d'une mutinerie ultraviolente conduite par un Vic Rattlehead (emblème de Megadeth) nouvelle génération. Des sentences apocalyptiques et aux riffs rageux du nouveau guitariste Kiko Loureiro (ex-Angra), "Dystopia" est un monde sans pitié coincé entre chaos insurrectionnel et excès sécuritaire, de toutes parts en proie au nihilisme. 
Pour ceux qui trépignent de ne pouvoir écouter le plus trash des "Big Four" au Hellfest (complet depuis longtemps), le groupe sera présent au tout nouveau Download festival (Paris 10-12 juin). 

 

ANTHRAX - "For all Kings" 

Sortie le 26 février 2016

"Du Anthrax avec un supplément métal" : le onzième album d'Anthrax promet d'être le plus trash & heavy que le groupe ait jamais enregistré, parole de Scott Ian, guitariste et fondateur du groupe. Avec "For All Kings", Anthrax confirme son élévation trentenaire au rang de membre du Big Four of Trash Metal, retour aux sources déjà confirmé en 2011 avec l'album "Worship Music". "Evil Twin", le premier single diffusé par le groupe, attaque vite et fort au niveau musical, et martèle un "You're no Martyrs" (Vous n'êtes pas des martyrs) qui résonne avec l'actualité internationale. Dans un autre registre on trouve aussi le plus lyrique "Breathing Lightning", peut-être "la meilleure chanson d'Anthrax" d'après le bassiste Franck Bello

De quoi consoler les fans doublement déçus d'une année 2015 pleine de mauvaises nouvelles. La première, pour les nostalgiques de S.O.D. (Scott Ian/Charlie Benante/Dan Lilker), qui espéraient la reformation du groupe pour leur trentième anniversaire et s'étaient trouvés face au "zero chance" de Ian Scott. La deuxième, l'annulation d'Anthrax au Hellfest 2015 un mois avant l'ouverture, justement pour se concentrer sur ce nouvel album. C'est sur la scène du Zénith de Paris que les fans français ont pu retrouver Anthrax en guests de Slayer, en octobre dernier, sans rancune, donc, après l'annulation de leur dernier Zénith en 2014. Comme Megadeth, Anthrax enchaine cette année deux festivals concurrents, au Download festival (10-12 juin) et au Hellfest (17-19 juin).

 

ROB ZOMBIE - "The Electric Warlock Acid Witch Satanic Orgy Celebration Dispenser" / "31"

Sortie le 29 avril 2016 / Avant-première au Festival du film de Sundance

Cette année l'inclassable Rob Zombie nous fait triplement saliver. Le plus célèbre scénariste-réalisateur-auteur-compositeur-interprète de horror métal ne promet rien moins qu'un album crado-psychédélique, un film et une date au Hellfest. Dans l'ordre, "The Electric Warlock Acid Witch Satanic Orgy Celebration Dispenser" est le sixième album solo du prolifique Zombie, trois ans après son "Venomous Rat Regeneration Vendor". Il y a quelques semaines encore un teaser à l'esthétique dégoulinante annonçait la sortie d'un single en janvier. Au final, l'album sortira directement le 29 avril. En attendant, on peut se passer la petite minute (et dix-sept secondes) du teaser d'"Electric Warlock" en boucle, et se repaître des visuels de l'illustrateur Alex Horley. 

En parallèle, on attend la sortie imminente de "31", nouveau film de Rob Zombie projeté en avant première mondiale au festival du film de Sundance (qui se tient aux Etats-Unis jusqu'au 31 janvier). En partie financé par ses fans, le film sortira donc bien au cinéma, après avoir obtenu le sésame de la Motion Picture Association of America qui l'avait initialement interdit aux moins de 18 ans. "31" ne promettrait-il donc qu'un usage limité du sexe bizarre et de l'ultraviolence ? Impossible à savoir, mais il est permis d'espérer (l'inverse), au vu des quelques images disponibles : une poignée de clowns malfaisants, du sang ou un étonnant Andie McDowell perruqué et fort peu ragoûtant. Rob Zombie sera, comme d'habitude, présent au Hellfest.
 

BLACK SABBATH - "The End" Tour

"Lorsque cette tournée sera finie, ce sera vraiment LA FIN, LA FIN de l’un des groupes les plus légendaires de l’histoire du rock’n’roll" : à l'automne dernier, Black Sabbath avait martelé que sa tournée "The end" serait (c'est la moindre des choses) vraiment la dernière. Mais entre deux dénégations, ses membres laissaient planer le suspense quant à un futur dernier album. Surprise ? À quelques heures de leur première date à Omaha (Nebraska) le 20 janvier, le groupe a annoncé qu'il offrira bien un vingtième album au public : un Live agrémenté de quatre titres inédits, commercialisé uniquement sur leurs soixante-quatorze dates mondiales.

Les quatre inédits en question, "Season of the Dead", "Cry All Night", "Take Me Home" et "Isolated Man," sont issus des sessions du précédent album, "13", qui restera donc leur ultime album studio. L'émoi des adieux ne sera pas assez puissant pour réunir une dernière fois les quatre compères de Birmingham aux origines de Black Sabbath. Déjà absent de l'album "13" pour des raisons mi-personnelles mi-professionnelles l'opposant à Ozzy Osbourne, le batteur historique Bill Ward sera remplacé par Tommy Clufetos, ancien batteur de Rob Zombie et d'Alice Cooper. Un temps sans date européenne, le trio Ozzy Osbourne, Tony Iommi et Geezer Butler viendra finalement souiller une dernière fois les portes de l’enfer au Hellfest.