"Master of Puppets" de Metallica entre à la Bibliothèque du Congrès

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 24/03/2016 à 16H57, publié le 24/03/2016 à 16H51
Metallica sur scène à San Francisco le 6 février 2016.

Metallica sur scène à San Francisco le 6 février 2016.

© Kevin Winter / Getty Images North America / AFP

Le troisième album de Metallica, "Master of puppets" paru en 1986, entre à la Bibliothèque du Congrés à Washington. Il s'agit du premier enregistrement de heavy-metal à entrer dans la plus grande bibliothèque du monde du fait de son importance culturelle.

Cet album "explore de nouvelles idées" explique la Bibliothèque du Congrès

La bibliothèque du Registre national des enregistrements, gérée par le gouvernement fédéral, sélectionne chaque année 25 oeuvres considérées "culturellement, historiquement ou esthétiquement importantes". L'idée est d'en conserver les originaux de meilleure qualité pour les générations futures.

"Master of Puppets", publié en 1986 et troisième album de Metallica, "montre le groupe s'éloignant du heavy-metal violent et de la réputation de ses débuts pour explorer de nouvelles idées", explique la Bibilothèque du Congrès pour justifier son choix.

Le Thrash Metal, "une réaction au pop metal du début des années 80, visait à renouveler le metal en soulignant la vitesse et l'agression", continue la Library of Congress, citant en exemple la chanson "Battery" sur "Master of Puppets", dont est louée la "stupéfiante maîtrise technique". Toutefois, "d'autres chansons sur l'album se libèrent de l'orthodoxie trash" metal, souligne l'établissement.

Lars Ulrich se dit "honoré"

"Qui aurait jamais pu croire que Masters of Puppets, un disque fait par un groupe planant loin du mainstream en 1986 se verrait attribuer l'honneur de figurer au registre de la Bibliothèque du Congrès ?", a réagi Lars Ulrich dans un communiqué, rapporte Rolling Stone

"Master of Puppets est une collection de chansons que nous considérons comme un tournant décisif de nos années d'apprentissage et l'honneur accordé à cet album est au-delà du palpitant."

"Metallica est fier et honoré re rejoindre des icônes telles que John Coltrane, Santana et George Carlin, entre autres, au panthéon des entregistrements américains introduits en 2015."

Parmi les autres albums et chansons choisis cette année figurent  l'album "A Love Supreme" (1964) de John Coltrane, l'album "Abraxas" de Carlos Santana, ainsi que les singles "Where did our love go" des Supremes (1964) et l'hymne disco "I Will Survive de Gloria Gaynor (1978) ainsi que "Piano man" de Billy Joel.

La pochette de "Master of Puppets" de Metallica