Salut nazi de Philip Anselmo (Down) : le Hellfest maintient sa programmation

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/02/2016 à 09H51, publié le 09/02/2016 à 09H36
Le chanteur de metal Philip Anselmo

Le chanteur de metal Philip Anselmo

© Gian Ehrenzeller / EPA / MAXPPP

Le conseil régional des Pays de la Loire a demandé au Hellfest de déprogrammer le groupe Down, dont le leader Phil Anselmo a effectué un salut nazi. Colère du directeur du festival, qui maintient la programmation et renonce à la subvention du conseil.

"Le 22 janvier dernier lors d'un concert à Los Angeles, le chanteur a clairement effectué un salut nazi en tenant des propos racistes", fait valoir sur son blog le président du conseil régional des Pays de la Loire, Bruno Retailleau. L'épisode, où le musicien crie également "white power" (pouvoir blanc) a été enregistré et a circulé sur internet.
 
Bruno Retailleau a demandé "aux organisateurs d'annuler immédiatement la venue de ce groupe à Clisson", la commune de Loire-Atlantique où a lieu le Hellfest, rendez-vous annuel de metal.
 
"Qu'ils gardent leur subvention", a répondu Ben Barbaud, le directeur du festival, dans une interview à Ouest-France. Il rejette la demande du conseil régional et maintient la programmation du groupe Down.

Philip Anselmo s'est excusé

"Bruno Retailleau a voulu faire plaisir à son électorat et aux anti-Hellfest qui ont relayé ce buzz qui avait déjà fait le tour des sites de metal. Il n'attendait que ça (…). Ils ont trouvé un prétexte idéal pour faire sauter la subvention", estime-t-il, tandis que le Bruno Retailleau affirme que le Conseil régional n'a pas retiré soutien au festival, que c'est "Ben Barbaud qui a rejeté lui-même la subvention".
 
Sur le fond, Ben Barbaud fait valoir qu'"Anselmo s'est excusé à plusieurs reprises" et "a même proposé de quitter le groupe pour ne pas nuire à ses camarades".

Down pourrait quand même être déprogrammé

"Tout le monde est d'accord sur le fait que c'est inacceptable et que la scène metal n'est ni raciste ni antisémite" mais le directeur du Hellfest parle d'un "provocateur qui joue les gros bras et qui perd pied quand il est ivre", se disant "persuadé que ses excuses sont sincères".
 
Le groupe pourrait finalement ne pas venir à Clisson, estime Ben Barbaud : "Etant donné l'ampleur que prend la polémique, je les vois mal monter sur scène."
 
Après avoir parlé de blague et d'alcool, Philip Anselmo s'est excusé longuement sur son blog, par écrit et en vidéo.