Génocide arménien : System Of A Down réveille les âmes lyonnaises

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/04/2015 à 12H40, publié le 15/04/2015 à 12H22
Serj Tankian le chanteur et Shavo Odajian le bassiste de System Of A Down

Serj Tankian le chanteur et Shavo Odajian le bassiste de System Of A Down

© Jacques Avakian

Le groupe de métal californien System Of A Down (SOAD) était à Lyon hier soir devant des milliers de fans, dans le cadre de sa tournée "Wake up The Souls" (réveiller les âmes). Les quatre membres du quatuor de métal, tous d'origine arménienne, ont voulu avec ce projet spécifique marquer les commémorations du centenaire du génocide arménien et évoquer aussi le souvenir des victimes.

Une chose est sûre, malgré dix années sans sortir le moindre morceau, System Of A Down continue à susciter l'engouement. Les 16 000 billets mis en vente pour le concert avaient été vendus en seulement 48H.
16000 fans en liesse à la Halle Tony Garnier

16000 fans en liesse à la Halle Tony Garnier

© Jacques Avakian


A Lyon, Daron Malakian, auteur d'une partie des compositions de la formation a fait honneur à sa réputation d'adepte des riffs énergiques.
 

Daron Malakian

Daron Malakian

© Jacques Avakian


Leurs paroles ont fait d'eux les porte-drapeaux de grandes causes, notamment la lutte pour la reconnaissance du génocide arménien. Pour le batteur John Dolmayan, interrogé juste avant le concert : "C'est important de comprendre que seuls les gens peuvent arrêter les génocides et les meurtres... et en tant que race humaine, nous avons vraiment besoin, ensemble, d'empêcher les génocides à l'avenir".

C'est pourquoi, marque d’un engagement politique fort, le concert lyonnais de SOAD a débuté de manière fracassante via une vidéo animée, rappel du génocide arménien.

Extrait vidéo SOAD à Lyon © Jacques Avakian


Serj Tankian, Daron Malakian, Shavo Odajian et John Dolmayan, ont donc planté le décor dès leur arrivée sur la scène lyonnaise en interprétant leur célèbre « Holy Mountain », extrait de l'album "Hypnotize", leur cinquième album studio comme ils l'avaient fait à Rio en 2013.
 


La tournée de System Of the Down a débuté à Los Angeles le 6 avril dernier. Lyon marque la seule étape du groupe en France avant d'autres scènes dans sept villes d'Europe.
 

Shavo Odajian 

Shavo Odajian 

© Jacques Avakian


Point d'orgue de cette tournée, un concert gratuit à Erevan en Arménie le 23 avril prochain, la veille des commémorations. Jouer dans son pays d'origine, "un rêve qui se réalise" pour le groupe dit Serj Tankian, "en tant que groupe, ça a toujours été un de nos rêves de jouer en Arménie, sur la terre de nos ancêtres en respectant la mémoire de ceux qui ont péri lors du premier génocide".
 

Serj Tankian

Serj Tankian

© Jacques Avakian


Quand je lui ai demandé si le groupe avait envie de jouer en Turquie Serj Tankian a souri en faisant cette réponse : "Quand Metallica veut jouer en turquie, il n'y a aucun problème, quand Bon Jovi veut jouer en Turquie, c'est tout à fait possible, mais quand il s'agit de System Of A Down, il nous faut un visa spécial et une autorisation du Premier ministre (sourire)... Et pour l'instant, nous n'avons pas obtenu le "pass" nécessaire, mais peut-être un jour... "