Medi, une des révélations françaises du Midem 2011

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 24/01/2011 à 15H40
Medi, une des révélations françaises du Midem 2011

Medi, une des révélations françaises du Midem 2011

© Culturebox

Au Festival Midem de Cannes (23 au 26 janvier 2011), les professionnels et le public ont pu découvrir le chanteur et batteur (et guitariste) Medi, qui sort son premier album "You got me (moving)", à la fois soul et funky. L'artiste a déjà été repéré par des artistes d'envergure internationale.

Loin d'être un jeune musicien tombé du nid, Medi a déjà bien roulé sa bosse. Formé au Conservatoire de Nice par le batteur André Ceccarelli, Mehdi Parisot de son vrai nom, a eu la chance de faire de belles rencontres. Il raconte l'une d'elles : "J'étais en train de faire de la musique sur une plage, et soudain, un type est arrivé et m'a demandé : ça te dirait d'enregistrer un disque ? Le type en question, c'était Dave Stewart, de Eurythmics". Oui, je sais, c'est énervant ce genre d'histoire qui frise la légende. Enervant pour ceux qui rament pour poser le début du bout du tiers de l'orteil dans une maison de disque. Mais c'est comme ça. Après cette rencontre sur le sable chaud, Medi s'est fait remarqué en enregistrant un premier album avec son groupe Medecine Show. Il a ensuite participé aux premières parties de Duffy, Supergrass ou KT Tunstall. Puis c'est Charlie Winston qui l'a embarqué comme batteur. Ce même Charlie Winston a d'ailleurs écrit le texte de "I'm not giving up", un des 12 titres du premier album que Medi sort en solo. Multi-instrumentiste, il a tenu la plupart des pupitres  lors de l'enregistrement. Et quand il laisse d'autres que lui aux manettes des instruments, c'est pour inviter une pointure à savoir Mike Finnegan, qui joua de l'orgue Hammond avec un certain Jimi Hendrix. Ca s'appelle un talent à suivre...

- > A voir aussi sur Culturebox :
->>
Mayor-rocker-decalé-de-My-major-company
->> Les-petits-fils-de-Jack-sortent-leur-premier-album