Marché de la musique : la chute des ventes s'accélère

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 09/11/2012 à 11H22
Les ventes de musique enregistrée n'en finissent pas de chuter

Les ventes de musique enregistrée n'en finissent pas de chuter

© Téo Lannié / Photoalto / Altopress / AFP

Le marché de la musique enregistrée poursuit sa chute. Sur les neuf premiers mois de 2012, les ventes sont en recul de 7,8% sur un an, et les ventes numériques ne compensent pas celles de CD et de DVD. Sur l'ensemble de 2011, elles avaient diminué de 3,9%.

De janvier à septembre 2012, le marché de gros de la musique enregistrée a généré 296 millions d’euros, selon les chiffres du Syndicat national de l’édition phonographique (Snep).

Les ventes de CD et DVD continuent leur glissade, avec un repli de 14,9% sur les neuf premiers mois de 2012, à 206 millions d'euros.

Les ventes numériques (téléchargement, streaming...) progressent en revanche de 13,8% sur la même période, à 90 millions d'euros. Une hausse qui ne suffit toutefois pas à compenser la baisse des ventes physiques.

La part de marché du numérique représente désormais 30,4% de la totalité du marché de la musique enregistrée. Au sein de ce segment, le téléchargement progresse de 17,3%, le streaming financé par la publicité de 29,7% et les revenus tirés des abonnements de 29,6%.

Le marché de la musique enregistrée avait connu une baisse de 3,9% en 2011, à peu près équivalente à celle de 2010.