Magma fête ses 45 ans à l'Olympia avec Didier Lockwood et la jeune génération

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 27/02/2017 à 12H14, publié le 27/02/2017 à 11H43
Christian Vander à l'Olympia pour les 45 ans de Magma

Christian Vander à l'Olympia pour les 45 ans de Magma

© France 3 / Culturebox

Magma a fêté ses 45 ans avec deux concerts à l'Olympia en fin de semaine dernière. Le groupe du batteur charismatique Christian Vander a laissé une empreinte durable dans le rock français, avec son style si particulier et son univers tout aussi particulier nous projetant sur la planète Kobaïa. A Paris Magma était accompagné de jeunes musiciens et a été rejoint sur scène par Didier Lockwood.

Harmoniquement c'est assez déjanté, plein de superstructures et de superpositions d'harmonies. C'est pas parce que ça date des années 70 que ça fait vieux. Au contraire, ils sont assez en avance par rapport à plein d'autres groupes.

Joachim Baumerder

Magma... ce sont les jeunes qui en parlent le mieux ! Quand Magma a fêté ses 30 ans de carrière au Trianon de Paris en 2000, Joachim Baumerder avait 2 ans. Et pourtant, ce soir de février 2017, il s'apprête à accompagner le groupe mythique sur la scène de l'Olympia; à jouer avec Chritian Vander le charismatique fondateur du groupe qui soufflera, lui, ses 70 bougies l'an prochain.

Malgré ce fossé générationnel, la fascination qu'exerce Magma est toujours réelle... simplement parce que sa musique était déjà hors du temps dans les années 70. A cette époque, alors qu'Outre-Manche Genesis et Yes se disputent la paternité du rock progressif, un groupe français émerge avec un style musical qu'il baptise Zeuhl (mélange de rock, de jazz et de chant choral) et le projet de "nous emmener sur une planète nommée Kobaïa" où l'on parle un dialecte un tantinet guttural le "kobaïen".

Reportage : A.Delcourt / G.Sabin / L.Calvy / N.Sadok

"Christian Vander ne connaît pas une note de musique"

Quarante ans après Christian Vander est toujours aussi percutant sur les fûts de sa batterie. Sur la scène de l'Olympia, il a été rejoint par Didier Lockwood qui avait débuté avec lui. Didier Lockwood qui nous fait une confidence : "Christian Vander ne sait pas écrire la musique, il ne connaît pas une note de musique... Pourtant il écrit des symphonies et c'est extraordinaire. Donc c'est du vécu, du ressenti".

Le batteur kobaïen confirme à sa manière : "Il y a une limite pour imaginer travailler en musique c'est d'être au moins enragé de musique pour qu'il en reste des traces dans le temps". C'est choses faite depuis longtemps.

Cet anniversaire, Magma le fête en tournée.
Après Genève le 8 mars, le groupe revient dans l'hexagone pour une série de concert jusqu'au 5 août.
Puis direction les USA pour participer au festival Psycho Las Vegas.