Magie, pyrotechnie et tambours de guerre en ouverture des Noctibules d'Annecy

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/07/2013 à 16H59, publié le 12/07/2013 à 15H29
Les Commandos Percu ont ouvert les Noctibules d'Annecy mercredi soir. 

Les Commandos Percu ont ouvert les Noctibules d'Annecy mercredi soir. 

© Capture d'écran Culturebox

Mercredi soir, pour l'ouverture des Noctibules d'Annecy, les "Commandos Percu", amateurs de bruits, baladins de l'étrange n'ont pas lésiné sur les moyens pour attirer le public sur la place de l'Hôtel-de-Ville. Torches enflammées,tambours hurlants, la déambulation à travers les rues de la cité s'est révélée pour le moins volcanique. Des Noctibules tout feu tout flamme à découvrir jusqu'à samedi.

Dans un nuage de fumée, on distingue 9 énergumènes qui semblent en plein cauchemar post-apocalyptique. Pourtant, aucun terminator à l'horizon.Dans ce monde onririque captivant, la lumière jaillit au son des tambours, tandis que le volume et le rythme redoublent d'intensité, en perpétuel combat pour exister. 

Reportage de A. Combes-Savary, F. Ceroni, O. Darmostoupe, V. Muamba
Mi-musiciens, mi-artificiers, les "Commandos Percu" plongent au coeur de la forge de Vulcain pour un spectacle singulier placé sous le signe du feu. "S'il est vrai que le djembé africain parle, alors nous allons inventer notre langage et ferons parler nos propres tambours",  expliquent-ils.

Des tables de tirs remplacées par des instruments, des feux d’artifice joués par des notes synchronisées, les "Commandos Percu" en ont fait voir de toutes les couleurs aux milliers de personnes rassemblées pour fêter le départ de 3 jours de fête.

En savoir plus sur les "Commandos Percu".

Les Noctibules proposent de nombreux spectacles déambulatoires et des installations artistiques à découvrir jusqu'au 13 juillet.