A la rencontre des jeunes talents à bord d'un studio d'enregistrement mobile

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/01/2014 à 19H21, publié le 14/01/2014 à 17H55
Un studio et une régie totalement aménagées au sein du bus permettent une qualité de son professionnelle.

Un studio et une régie totalement aménagées au sein du bus permettent une qualité de son professionnelle.

© GW Studio

Leur petite entreprise ne connait pas la crise. En 2013, deux amis musiciens décident de lancer leur propre studio d'enregistrement. Originalité : ce ne sont pas les musiciens qui viendront à eux mais bien le studio qui se déplacera dans les campagnes. Le studio nomade était né. Une initiative qui a déjà séduit plusieurs groupes.

Reportage : S.Hyvon/H.Chapelon
Thomas Dorat et Johan Chauffaille sont musiciens. Copains de lycée à Montélimar (Drôme) ils ont fait partie du même groupe amateur. C'est sans doute parcequ'ils connaissent les difficultés pour des jeunes d'enregistrer une maquette qu'ils ont eu cette idée lumineuse : transformer un autobus en studio d'enregistrement. Aussitôt pensé, presqu'aussitôt fait. En une semaine ils trouvent un car. Après deux ans et 50 000 euros d'investissement, c'est une affaire qui roule. Les deux jeunes hommes (23 ans chacun) ont eux mêmes aménagé les 26m2 du véhicule. Une régie, une salle d'enregistrement et un espace de vie avec cuisine, toilettes et couchettes qui permet d'en faire un bus de tournée.

A la rencontre de la nouvelle star...

Restait à trouver des clients. La jeune entreprise n'a pas eu trop de mal. Lycéens, petits groupes, associations musicales...ils sont nombreux à travers la France à rêver d'enregister une maquette sans en avoir forcément les moyens. Or l'absence de local leur permet de faire des économies qu'ils répercutent sur leurs tarifs en moyenne 30 à 50% moins élevés que chez la concurrence. De l'enregistrement au mixage jusqu'à la diffusion sur les plateformes de teléchargement légal, GW propose une prestation complète et une qualité professionnelle. Plusieurs groupes se sont déjà laissés tenter, parmi lesquels Kill Franklin. Le groupe drômois partira en tournée au printemps prochain à bord du bus de Thomas et Johan.