Les Vieilles Charrues démarrent jeudi avec Portishead, Zebda et Keziah Jones

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 18/07/2012 à 10H56
Sur la scène des Vieilles Charrues 2011, Ben l'Oncle Soul

Sur la scène des Vieilles Charrues 2011, Ben l'Oncle Soul

© Fred Tanneau / AFP

Belle affiche comme d’habitude pour les Vieilles Charrues, qui commencent jeudi à Carhaix (Finistère). Le festival accueille entre autres Portishead, Zebda, Justice, Amadou et Mariam, The Cure et Sting, avant de se clore dimanche avec un concert de Bob Dylan

Une fois de plus, les Charrues, plus important festival de musiques actuelles en Europe, propose un programme éclectique qui mélange les genres, respectant ainsi sa marque de fabrique.

Une programmation éclectique, du rap à l'opéra
Le trio britannique Portishead et le Nigerian Keziah Jones ouvrent les festivités le jeudi 19 juillet en compagnie du groupe américain de dance pop LMFO et des rappeurs festifs toulousains de Zebda.

Vendredi, les Anglais de The Cure, Martin Solveig (house français),  Metronomy (pop britannique), Thomas Dutronc, le duo de chanteuses françaises Brigitte, se succèderont sur les trois scènes du festival.

Sting, le groupe d'électro français Justice, Hubert-Félix Tiéphaine, la chanteuse de soul belge Selah Sue et le trio new-yorkais The Rapture sont annoncés pour samedi.
 

Bob Dylan "enfin" à Carhaix
Dimanche, c'est la légende américaine du folk et du rock, Bob Dylan, attendu depuis des années aux Vieilles Charrues, qui sera "enfin" sur la grande scène du festival.

Guitare ou clavier pour l'icône de la "protest song" ? Il décidera au dernier  moment. Autre question toujours sans réponse: acceptera-t-il la diffusion de sa prestation sur grand écran ?

Le groupe de rock américain Garbage, l'ensemble Matheus (classique), sous la direction de Jean-Christophe Spinosi, et la cantatrice suédoise Malena  Ernman pour des airs d'opéra, les Maliens Amadou et Mariam, le Britanniques de Kasabian et le rappeur français Orelsan complètent le programme de dimanche.

Un budget inchangé
Le contenu de l’affiche s’est fait attendre mais les organisateurs ont réussi à concocter un programme pour un budget quasi identique à celui de l’an passé, soit 3,2 millions d’euros.

Comme les années précédentes, le festival de Carhaix reste a prévu 53.000 spectateurs payants par soir pour privilégier le confort et l'accueil des festivaliers.

En 2011, le festival, créé en 1992 par une bande de copains dans une commune du centre de la Bretagne, avait réuni pour sa 20e édition quelque 268.000 personnes, dont 212.000 spectateurs  payants, soit 14.000 de plus qu'en 2010.

Cette année, les Francofolies de la Rochelle se sont achevées dimanche sur une fréquentation en baisse, en raison de la crise et des intempéries, selon les organisateurs.